Rallye-raid - Dakar - Auto - Nasser al-Attiyah (Toyota) marque les esprits dès la première étape du Dakar

·1 min de lecture

Comme la veille à l'occasion du prologue, Nasser al-Attiyah (Toyota) a été le plus rapide ce dimanche à Ha'il (Arabie saoudite) lors de la première étape du Dakar. Le Qatarien a creusé un premier écart sur Sébastien Loeb (Prodrive), deuxième +12'07". Loin des problèmes mécaniques de Stéphane Peterhansel (Audi), Nasser al-Attiyah a remporté la première étape du Dakar ce dimanche à Ha'il (Arabie saoudite). En tête à tous les points de passage, le Qatarien et son copilote français Mathieu Baumel ont dompté la navigation piégeuse du jour pour s'assurer un premier matelas d'avance sur la concurrence. lire aussi Le classement de la 1re étape « C'était vraiment une première étape très compliquée, explique Al-Attiyah. C'était très piégeux dès le départ. Mathieu a vraiment fait un super boulot. De nombreuses traces partaient à droite et il m'a assuré qu'il fallait rester à gauche. Et il avait raison. C'est une très bonne entrée en matière pour nous. On a poussé au maximum pour avoir un très bon temps et je pense qu'on peut dire qu'on a vraiment fait du bon boulot aujourd'hui (dimanche). » Carlos Sainz encore dans les dunes Derrière l'équipage Toyota, Sébastien Loeb et Fabian Lurquin (Prodrive) ont limité la casse (2e, +12'07"). Cette première étape n'était pas annoncée comme la plus difficile mais honnêtement de ce n'était vraiment pas simple, confie Loeb. On s'est fait avoir par deux crevaisons en début de spéciale donc sur la deuxième partie je n'avais pas le droit à l'erreur. Nasser m'a rattrapé, je roulais un peu cool. Une fois qu'on était derrière lui c'était un peu plus simple. Nasser et Mathieu sont vraiment forts. On les suit, on voit qu'ils se permettent de couper la piste, revenir dessus, tout le temps sur un gros rythme. Franchement c'était beau à voir. Surtout qu'après c'était plus sablonneux, il n'y avait plus de cailloux, donc on a roulé sur un bon rythme. On arrive finalement au bout dans de bonnes circonstances, c'est positif. » lire aussi Le classement général Le nonuple champion du monde des rallyes peut effectivement se contenter de sa deuxième place en voyant les dégâts causés par cette première étape. Chez les principaux favoris, Giniel de Villiers (Toyota, 7e à +32'43") et Nani Romas (Prodrive, 18e à +1h17'43") ont perdu gros, alors que Carlos Sainz est encore dans les dunes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles