Rallye-raid - Dakar - Auto - Nasser al-Attiyah gagne la 4e étape du Dakar devant Sébastien Loeb et Carlos Sainz

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Sébastien Loeb
    Pilote de rallye français

Nasser al-Attiyah a remporté mercredi la 4e étape entre Al Qaisumah et Riyad. Le pilote Toyota s'est imposé devant Sébastien Loeb (BRX Hunter), à 25'', qui est reparti à l'attaque après ses problèmes mécaniques de mardi. Cette quatrième spéciale entre Al Qaisumah et Riyad, la plus longue du Dakar 2022 (465 km), a été incertaine jusqu'au bout ce mercredi. Dans un premier temps, c'est Yazeed Al Rajhi (Toyota) qui s'est vu attribuer la victoire sur ses terres après 3h54' de course d'une sacrée intensité. lire aussi Classement de la 4e étape Mais très vite, le pilote a écopé d'une pénalité de 2 minutes pour excès de vitesse, sanction qui l'a fait reculer à la 5e place. C'est donc finalement Nasser al-Attiyah qui a décroché la timbale et son troisième succès depuis le départ (après le prologue et l'étape 1), le 44e de sa carrière. À la lutte avec l'Audi de Carlos Sainz et un Sébastien Loeb remonté (BRX Hunter) qui a fini très fort, le pilote qatarien a terminé avec 25 secondes d'avance sur l'Alsacien et 52 secondes sur l'Espagnol vainqueur de la troisième étape mardi. Nasser al-Attyah « La dernière partie de la spéciale était très difficile, avec beaucoup de navigation. Mathieu (Baumel) a fait un excellent travail et je suis content » « Cela n'a pas été si facile car nous avons rattrapé quelques voitures au départ de la spéciale et nous avons décidé de ne pas prendre trop de risques, commente al-Attiyah. La dernière partie de la spéciale était très difficile, avec beaucoup de navigation. Mathieu a fait un excellent travail et je suis content. » « Jour après jour on travaille dans le bons sens, poursuit-il. On a essayé d'imprimer un bon rythme quand même mais notre plan était de ne pas ouvrir demain (jeudi) car il n'y aura pas de moto devant et donc pas de trace. Mais même si on ne réalise pas un bon temps demain dans ces conditions, cela nous permettra de partir dans une bonne position le jour suivant. » lire aussi Classement général Au classement général, malgré sa pénalité, Yazeed Al Rahji gagne deux places et passe du 5e au 3e rang (à 49 minutes). Pas de changement en revanche pour Nasser al-Attiyah et Mathieu Baumel qui restent leaders de l'épreuve avec désormais 38'5'' sur le nonuple champion du monde WRC et son copilote Fabian Lurquin. Sébastien Loeb « On a repris confiance en la voiture, on a fait une spéciale propre » Après avoir concédé quelque 30 minutes mardi en raison d'une casse mécanique survenue dès le dixième kilomètre (arbre longitudinal), Sébastien Loeb n'a pas tardé à refaire parler la poudre et n'est pas passé loin d'un deuxième succès, 48 heures après sa victoire dans la deuxième étape lundi. « Globalement, on n'a eu aucun problème dans la spéciale, a réagi l'intéressé. Il fallait bien rouler, sans se faire piéger, parce qu'il y avait pas mal de pierres. On est restés concentrés sur la navigation, en prenant un bon rythme. Au final, cela nous place 3e (avant la pénalité de 2' infligée à Al Rajhi), mais trois pilotes en 40'' après 465 kilomètres, ça prouve que le niveau est serré. Je préfère être derrière Nasser aujourd'hui (mercredi) pour partir derrière lui demain car ce sera une grosse étape où il risque de se passer des choses. En tout cas, on a repris confiance en la voiture, on a fait une spéciale propre. » lire aussi Nouvelle galère pour Peterhansel

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles