Rallye-raid - Dakar - Autos - De Villiers de nouveau impliqué dans un incident avec un motard

·2 min de lecture

Déjà sanctionné de 5 minutes de pénalité après avoir renversé un motard dimanche, Giniel de Villiers est de nouveau sous le coup d'une enquête pour avoir roulé sur une moto derrière le sommet d'une dune durant la deuxième étape, lundi. Le premier incident remonte à dimanche. Ce jour-là, dans un passage étroit et sinueux de l'étape une, le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota) a accroché le motard amateur Cesar Zumaran qui n'a pas été blessé. Il a été reproché à de Villiers de ne pas s'être arrêté et d'avoir poursuivi sa route sans se soucier de l'état de santé du Chilien. Devant les commissaires de course, le vainqueur du Dakar 2009 a expliqué que l'accident « s'est produit dans une section de trial avec du sable et des rochers ».

« Je roulais doucement et j'avais vu le motard debout sur le côté gauche du chemin, a-t-il précisé. Une pierre a fait dévier la trajectoire de la voiture et je l'ai percuté. J'ai alors reculé. Comme le motard se relevait et qu'il agitait son bras, j'ai pris cela pour un signe de bonne santé, et que je pouvais passer. » « Nous aurions dû nous arrêter pour vérifier à deux fois qu'il allait bien, mais comme il nous avait fait signe, nous avions compris que cela allait, ajoutait-il sur son compte Instagram. Je veux m'excuser pour ne pas m'être arrêté, et pour tout cet incident malheureux. » Un rapport dans les mains de la FIA Après enquête, les commissaires ont infligé à Giniel de Villers une pénalité de cinq minutes au classement général. L'histoire du Sud-Africain avec les deux roues aurait pu s'arrêter là sauf que 24 heures plus tard, il se retrouvait de nouveau impliqué, lundi, dans un incident avec un pilote moto. Cette fois-ci, Giniel de Villiers est mis en cause car il aurait roulé sur la moto de Mohamedsaid Aoulad Ali qui venait de tomber derrière le sommet d'une dune au niveau du kilomètre 180. Ayant entendu la voiture, ce dernier a eu le temps de s'écarter, mais sa machine a été endommagée. Le jury des commissaires de la FIM a transmis son rapport d'accident au Collège auto de la FIA. En attendant de connaître si l'équipage fera ou non l'objet d'une nouvelle sanction, il pointe à la quatrième place au classement général, à 45'22'' de Nasser al-Attiyah et Mathieu Baumel, les leaders après la troisième étape, remportée par Carlos Sainz (Audi). lire aussi Le classement de la 3e étape lire aussi Le classement général

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles