Rallye raid - Dakar - Dakar : Vol direct pour Jeddah après la fermeture des frontières de l'Arabie Saoudite

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La décision de l'Arabie Saoudite de fermer ses frontières pour une semaine a plongé de nombreux concurrents du Dakar dans l'incertitude. Mais l'organisation, soutenue par le Royaume, va mettre des charters en place pour faire venir tout le monde. C'est un sacré grain de sable qui aurait pu enrayer la grosse machine qu'est le Dakar. Dans la nuit de dimanche à lundi, en réaction à l'apparition d'une nouvelle variante du Coronavirus au Royaume-Uni, l'Arabie Saoudite a décidé de suspendre « tous ses vols internationaux - sauf cas exceptionnels - pour une période d'une semaine qui peut être prolongée d'une semaine supplémentaire ». Une annonce qui avait de quoi faire frémir les concurrents engagés au Dakar 2021, qui s'élancera de Jeddah le 3 janvier. Surtout ceux qui n'avaient pas voulu ou pas pu réserver un siège à bord des charters mis en place par ASO (Amaury Sport Organisation, propriété comme « L'Équipe » du Groupe Amaury) pour rejoindre l'Arabie Saoudite juste après Noël et qui se retrouvaient lundi matin avec des vols réguliers annulés. lire aussi La voiture de Loeb dévoilée Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel déjà sur place Parmi eux, Sébastien Loeb et Daniel Elena, qui étaient censés prendre un vol commercial au départ de Paris le 27 décembre, cherchaient une solution de repli. Tout comme leurs mécaniciens de Prodrive, censés décoller depuis le Royaume-Uni, territoire quasiment coupé du monde lundi. Leur stress et l'incertitude née sur le maintien de l'épreuve n'ont été que de courte durée. Dès le milieu d'après-midi, l'organisation rassurait via un message envoyé aux concurrents et que nous avons pu consulter : « Compte tenu du protocole sanitaire mis en place pour encadrer la venue du Rallye, le Ministère des Sports d'Arabie Saoudite, avec lequel l'organisation du Dakar travaille en étroite collaboration, souhaite mettre tout en oeuvre pour accueillir tous les participants dans les meilleures conditions. Des vols affrétés supplémentaires vont donc être mis en place pour tous ceux qui ont réservé des billets pour Jeddah sur des compagnies aériennes régulières. » lire aussi Al-Attiyah : « La voiture est plus rapide que l'an dernier » Les quelque 2000 pensionnaires du bivouac devraient donc pouvoir rejoindre l'Arabie Saoudite aux dates prévues, après avoir satisfait à plusieurs tests de dépistage et respecté une période d'isolement à leur arrivée. Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel, eux, n'ont pas perdu de temps. Prévoyant, l'équipage double vainqueur de l'épreuve (2015 et 2019) avait décidé de rester sur place après avoir participé, la semaine dernière, à une baja d'entraînement dans le désert saoudien. Ce lundi, le copilote français pouvait donc profiter sereinement du soleil de Jeddah en attendant le départ du Dakar et... l'arrivée de ses adversaires.