Rallye-raid - Dakar - David Castera : « C'était une figure du rallye »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le directeur du Dakar David Castera a réagi ce dimanche au décès accidentel du motard portugais Paulo Gonçalves. David Castera (directeur du Dakar) : « On a eu une alerte à 10 heures. Ç'a été confirmé par Toby Price (le concurrent australien) qui arrivait sur l'accident. Il a trouvé Paulo au sol et a déclenché le bouton rouge. On a déclenché les moyens (de secours) derrière. Huit minutes après, est arrivé l'hélicoptère. Les médecins sont intervenus sur Paulo, mais ils n'ont pas pu le ranimer. Il a été transféré à l'hôpital où a été constaté son décès. C'est ce qu'on n'a pas envie de vivre. Je l'ai déjà vécu aux côtés d'Etienne (Lavigne, ancien patron du Dakar), ce sont des moments difficiles. On est là pour les pilotes, pour tous ces fans qui ont envie de vivre des aventures, de se faire plaisir. Il y en a qui sont là pour gagner. Paulo était là depuis longtemps, on le connaissait tous, c'était une figure du rallye. Il a cassé son moteur dans l'étape 3, il le répare, il repart. Il était plein de volonté. On vit le pire des moments. On sait tous que la moto c'est dangereux. J'ai fait le Dakar cinq fois à moto. Quand vous partez le matin, vous avez parfois la boule au ventre. On n'a pas de protection. Tous les pilotes le savent. En l'occurrence, Paulo était un professionnel qui connaissait bien les risques. C'est le sport. Ce sport est un sport dangereux. On le sait. Ce soir au briefing je rendrai un hommage à Paulo devant tout le monde. » Paulo Gonçalves décède après une chute

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi