Rallye-raid - Dakar - Moto - Sam Sunderland (Gas Gas) vainqueur du Dakar 2022

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Pablo Quintanilla
    Chilean motorcycle racer
  • Sam Sunderland
    Pilote de rallye-raid et d'enduro britannique

Le Britannique Sam Sunderland s'est imposé vendredi à Djeddah dans la 44e édition du Dakar en motos. Vainqueur en 2017 avec KTM, le pilote Gas Gas s'offre un deuxième sacre en Arabie saoudite devant Pablo Quintanilla et Matthias Walkner. Parmi les ténors de la moto depuis plusieurs années, Sam Sunderland n'a pas tremblé ce vendredi dans la dernière ligne droite de ce Dakar 2022. Comme attendu, l'ultime spéciale de 164 kilomètres vers Djeddah remportée par Pablo Quintanilla n'a pas chamboulé la hiérarchie. À 32 ans, le Britannique, qui a rejoint Gas Gas après six années chez KTM, empoche son deuxième sacre sur l'épreuve reine du rallye-raid, cinq ans après sa victoire en 2017 avec la marque autrichienne. En neuf participations, il signe quatre podiums (3e en 2019 et 2021). lire aussi Résultats « Je ne peux pas être plus heureux, lâche-t-il à l'arrivée. Ces dernières étapes étaient si difficiles et stressantes... avec cette navigation, tellement compliquée et à certains moments, ça n'allait pas dans le bon sens, parfois ma tête allait exploser. » « Les dix dernières minutes, je n'étais même pas certain de gagner, poursuit-il. Rien que de m'entendre dire que je viens de gagner mon deuxième Dakar, c'est très émouvant, un rêve qui devient réalité. Je n'avais pas eu ma meilleure saison cette année, mais quand on gagne le Dakar, c'est qu'on le mérite. Je suis tellement heureux. » Une première pour Gas Gas Sam Sunderland s'impose devant le Chilien Pablo Quintanilla, à 3'27'', et l'Autrichien Matthias Walkner (KTM), lauréat du Dakar en 2018, à 6'47''. Le Français Adrien Van Beveren (Yamaha), beau-frère du Britannique, termine au pied du podium (18'41''). Après des premiers tours de roue en motocross sanctionnés par un grave accident à l'âge de seize ans, c'est à Dubaï, où vivent son oncle et sa tante, que le pilote Gas Gas découvre sa passion pour le désert et le rallye-raid trois ans plus tard. lire aussi Toute l'actu du Dakar Il décide de s'installer aux Émirats arabes unis, où il s'essaie à quelques bajas locales avant de participer à son premier rallye-raid en 2011, l'Abu Dhabi Desert Challenge. Il fera ensuite ses débuts en pro chez Honda avant de rejoindre le team KTM en 2014 et d'être le premier Britannique à gagner le Dakar en 2017. Après le doublé Honda avec Ricky Brabec en 2020 et Kevin Benavides en 2021, Sunderland offre à Gas Gas, constructeur espagnol racheté en 2019 par KTM, son premier succès sur l'épreuve.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles