Rallye-raid - Dakar - Motos - Adrien Van Beveren (Yamaha), quatrième du Dakar à mi-parcours : « Ça va être une course de nerfs »

·2 min de lecture

Adrien van Beveren (Yamaha), quatrième à moins de huit minutes du leader Sam Sunderland à mi-parcours du Dakar, fait le bilan sur sa première semaine de course. En embuscade pour jouer la victoire finale, le pilote français mise sur la patience et la régularité. « Comment profitez-vous de cette journée de repos ?
Ça fait du bien, c'est cool. On profite d'un autre Dakar. Ça permet de prendre du temps avec les membres de l'équipe, on en profite pour voir les gens que l'on n'a pas eu le temps de voir avant le départ. Tous les pilotes sont au repos, c'est relax, on peut voir les amis dans les différentes équipes. J'ai fait un barbecue avec des pilotes amateurs. L'ambiance est bonne. lire aussi Le classement motos Quel bilan tirez-vous de cette première semaine de course ?
Le classement est plutôt positif, vraiment top. On a vécu une belle première semaine. Ça permet d'aborder sereinement la seconde et de bien profiter de cette journée de repos. Ma philosophie c'est d'adapter ma vitesse et ma navigation. Mais attention, j'ai entendu des gens me dire : ''A un moment il va falloir attaquer.'' Pour mettre les choses au clair : j'attaque à fond. Il ne faut pas rêver, tu ne peux pas être à sept minutes du leader à la journée de repos en te promenant. Bien sûr que j'attaque et que je roule le plus possible. Ça a plutôt bien marché jusqu'à maintenant. Adrien van Beveren « Il va y avoir des erreurs de commises, à moi de les éviter » Allez-vous modifier votre approche pour la deuxième semaine ?
J'ai envie d'attaquer cette deuxième semaine avec encore plus d'envie, je veux concrétiser des choses. Mais j'essaye de garder ce juste milieu entre attaquer et naviguer. Dans tous les cas, je peux vous assurer que ça roule très très vite. En savez-vous plus sur le profil de cette deuxième semaine ?
Je ne sais pas exactement. L'organisation laisse volontairement les descriptifs assez flous pour éviter la triche ou l'anticipation. C'est de l'adaptation en permanence. Je pense qu'il va falloir que je reste consistant, ça va être une course de nerfs. Il va y avoir des erreurs de commises, à moi de les éviter. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles