Rallye-raid - Dakar - Auto - Nasser al-Attiyah et Mathieu Baumel (Toyota) remportent le prologue du Dakar

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nasser al-Attiyah et son copilote français Mathieu Baumel (Toyota) ont été les plus rapides ce samedi lors du prologue du Dakar, devant Carlos Sainz (Audi, +12") et Brian Baragwanath (Century, +36"). Daniel Sanders (Gas Gas) mène la danse chez les motos. L'année 2022 commence bien pour Nasser al-Attiyah. Le pilote qatarien et son copilote français Mathieu Baumel ont enlevé le prologue du Dakar ce samedi à Ha'il (Arabie saoudite). Sur les 19 km de spéciale, l'équipage Toyota a devancé Carlos Sainz et son Audi hybride (+12") et le Sud-Africain Brian Baragwanath (Century, +36").

Sébastien Loeb et son nouveau copilote Fabian Lurquin (Prodrive) sont en embuscade (5e, +37") tandis que le tenant du titre Stéphane Peterhansel (Audi) a eu plus de difficultés (14e, +1'12"). Stéphane Peterhansel « On roule très prudemment, on regarde encore les paramètres, mais en conduite, la voiture est très sympa » « Nous avons fait cette spéciale tout en douceur, tout en silence, raconte "Monsieur Dakar". Au départ, quand on a vu le décompte, c'était un moment d'émotion parce qu'il y a eu beaucoup de travail depuis des mois et des mois. On a fait 20 kilomètres, on rentre dans la course. On roule très prudemment, on regarde encore les paramètres, mais en conduite la voiture est très sympa. Il y a du plaisir de pilotage et c'est très important. Cela confirme tout ce que nous avons vu en essais, et elle franchit bien les dunes, c'est un bon point. » lire aussi Le classement du prologue (auto) Chez les motos, l'Australien Daniel Sanders (Gas Gas) a pris les commandes devant le Chilien Pablo Quintanilla (Honda, +1'00") et le Botswanais Ross Branch (Yamaha, +1'55"). Le vainqueur 2021 Kevin Benavides (KTM) a pris la 4e place (+2'00"). Côté français, Adrien van Beveren (Yamaha) s'est classé 6e (+2'40") et Xavier de Soultrait (Husqvarna) au 20e rang (+6'35").

« J'ai eu mal au bras, je n'étais pas super relax, mais je connais cette sensation, cela va se libérer, c'est normal, confie van Beveren. Je suis en phase avec moi-même, je donne le meilleur, je ne fais pas de stratégie. Je n'ai pas terminé le Dakar depuis 2017, j'ai envie d'aller au bout. Si j'arrive à m'exprimer à mon niveau, je pense que la performance sera au rendez-vous. J'espère que le travail va payer. » lire aussi Le classement du prologue (moto) Nouveauté cette année, les vainqueurs du jour décideront en fin d'après-midi de la position à laquelle ils voudront s'élancer dimanche pour la première étape (334 km de spéciale autour de Ha'il). Une récompense qui ne devrait pas déplaire à Nasser al-Attiyah, qui avait perdu plus de douze minutes l'an dernier lors de la première étape malgré son succès inaugural.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles