Rallye-raid - Dakar - Romain Dumas disputera finalement le Dakar avec le Toyota Hilux de Nasser al-Attiyah

·1 min de lecture

À la veille du départ du Dakar, Romain Dumas a cédé ce vendredi son buggy Rebellion à son coéquipier Alexandre Pesci, qui a brûlé le sien après les derniers essais jeudi. En urgence, le pilote français a récupéré le Toyota Hilux de Nasser al-Attiyah. Changement de dernière minute pour Romain Dumas. À 24 heures du départ du Dakar, le pilote français (44 ans) a laissé le volant de son buggy Rebellion à son coéquipier Alexandre Pesci, qui a brûlé le sien après les derniers essais jeudi à Djeddah. « Ce n'était évidemment pas prévu, ce n'est pas le genre de scénario que l'on anticipe, explique Dumas, qui avait lui aussi vu son buggy partir en fumée en 2020. Mais c'était logique que je lui laisse mon volant, c'est son équipe. » lire aussi Testez vos connaissances sur le Dakar Le Dakar du double vainqueur des 24 heures du Mans (2010, 2016) devait donc se terminer avant même d'avoir commencé. « C'était mal embarqué on va dire ! Mais Nasser al-Attiyah, par l'intermédiaire de Mathieu Baumel (le copilote français du Qatarien) m'a dit qu'il avait gardé sa voiture de l'année dernière. Il comptait la mettre dans son musée. On a fait rapatrier la voiture dans la nuit, elle était à 11 heures d'ici. Elle est arrivée ce (vendredi) matin. On essaye de rassembler les bouts mais elle est prête à rouler. » Romain Dumas « J'en ai connu des scénarios un peu pourris ou bizarres dans ma carrière mais ça, je ne l'avais pas encore fait » Dans le stand de Rebellion, les mécaniciens s'affairent donc ce vendredi sur le Toyota Hilux, qui a terminé deuxième de l'épreuve en 2021 et remporté les quatre étapes de la Coupe du monde cette année. « C'est une voiture qui fonctionne ! », ironise Mathieu Baumel, au moment de voir Romain Dumas débarquer à la hâte pour lui demander quelques précisions. « Je lui ai juste demandé si elle roulait, ça serait déjà bien, ajoute Dumas. J'en ai connu des scénarios un peu pourris ou bizarres dans ma carrière mais ça, je ne l'avais pas encore fait. » Et Mathieu Baumel de conclure, taquin : « C'est l'aventure ! » lire aussi Qui est Mathieu Baumel, copilote de Nasser al-Attiyah et favori du Dakar 2022

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles