Rallye - WRC - Arctic Rally - Sortie de route et grosse perte de temps pour Sébastien Ogier à l'Arctic Rally Finland

L'Equipe.fr
·7 min de lecture

Piégé dans un virage à quelques dizaines de mètres de l'arrivée de la dernière spéciale du jour, Sébastien Ogier est resté bloqué pendant près de vingt minutes dans un mur de neige. Leader avant la dernière journée, Ott Tänak pourrait refaire son retard au Championnat sur le Français. ES8: Siikakama 2 (27,68 km) Déjà en mauvaise position (6e) au classement avec le temps concédé vendredi dans les deux premières spéciales du rallye, Sébastien Ogier a vécu une fin de journée cauchemardesque avec une sortie de route à quelques dizaines de mètres de l'arrivée de cette dernière spéciale de l'étape. En dérive, sa Toyota Yaris a tapé un mur de neige dans un long virage à gauche, avant de se retrouver le nez planté dans la neige. En l'absence de spectateurs, le Français et son copilote Julien Ingrassia ont dû se sortir seuls de cette mauvaise posture, ce qu'ils ont réussi à faire après vingt minutes d'effort. « C'était dans le dernier virage, on est partis un peu trop en glisse et on a tapé le mur de neige, racontait le Français. C'est dommage mais de toutes façons c'était déjà un week-end à oublier car c'est toujours la même histoire quand on doit ouvrir la route sur un rallye neige donc ce n'est pas si grave que cela. » Avec 20'52'' de retard sur Tänak, leader, les champions du monde s'élanceront dans la dernière étape, dimanche, sans autre espoir que de grappiller quelques points dans la Power Stage de clôture. Vainqueur de la spéciale, Neuville revient à 1''9 de la deuxième place de Rovanperä. ES7: Kaihuavaara 2 (19,91 km) Kalle Rovanperä a fait chuter l'homme fort de l'Arctic Rally, samedi dans la septième épreuve chronométrée. Le jeune Finlandais de Toyota a battu Ott Tänak de 1''7. L'Estonien de Hyundai garde toutefois une marge confortable à une spéciale de la fin de journée, avec 23''3 d'avance sur son jeune rival et 38''2 sur Thierry Neuville, également sur Hyundai. La bonne nouvelle française de cette ES7 est le 5e chrono de Sébastien Ogier (Toyota), qui lui permet enfin de prendre le meilleur au classement général sur le jeune Oliver Solberg (19 ans), impressionnant pour ses grands débuts en WRC sur la Hyundai. Voilà Ogier 6e, à 21''1 de son équipier Toyota Elfyn Evans. lire aussi Les résultats de l'ES7 ES6 : Mustalampi 2 (24,43 km) Troisième victoire de spéciale de la journée pour Ott Tänak dans le secteur chronométré n°6, le premier de ce samedi après-midi. L'Estonien a devancé de deuxièmes de seconde son équipier chez Hyundai, Thierry Neuville, qui avouait pourtant ne pas avoir retenu ses efforts... Magnifique bataille pour les premiers rangs dans cet Arctic Rally Finland ! Au classement général, la position de tête de Tänak semble pourtant bien assurée : 25'' sur Rovanperä (Toyota, 3e de l'ES 6 à 1''2 de Tanak) et 34''9 sur Neuville qui a pris la 3e place au général à Craig Breen ; le Britannique a abandonné d'un seul coup près de 14 secondes dans cette spéciale. Pas du tout satisfait de ses pneus, Sébastien Ogier a concédé beaucoup de temps dans cette épreuve : cinq secondes pleines à Oliver Solberg. Malgré ce 8e chrono seulement, le pilote français parvenait toutefois à gagner un rang au classement général, face à son équipier japonais Takamoto Katsuta. Mais ces problèmes de pneus risquent d'handicaper encore la Toyota dans les deux prochains secteurs chronométrés : « les pneus sont détruits, la boucle sera difficile », prévoyait le leader du Championnat. Victime d'un problème moteur sur sa Hyundai, Pierre-Louis Loubet est contraint à l'abandon à l'issue de cette spéciale. lire aussi Les résultats de l'ES 6 ES 5 : Siikakama 1 (27,68 km) À mi-journée de la deuxième étape de l'Arctic Rally Finland, l'Estonien Ott Tänak (Hyundai i20 WRC) est largement en tête de la deuxième épreuve du championnat du monde 2020 des rallyes WRC. Un souci dans le bon fonctionnement des essuie-glaces de sa voiture lui a sans doute coûté le meilleur temps dans le deuxième secteur chronométré de la matinée. « Je n'y voyais rien et je suis bien content d'en être sorti », expliquait Tänak, 6e seulement de ce chrono où il perdait 6''1 sur le meilleur temps d'Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) car il n'avait pas pu éviter non plus un contact avec un mur de neige. Mais sur les deux autres spéciales de la matinée, Tänak signait le temps scratch, même si c'était de justesse dans l'ES5, la dernière de la matinée, pour un dixième de seconde seulement devant la Toyota d'Elfyn Evans et 1''1 devant celle de Sébastien Ogier. lire aussi Les résultats de l'ES 5 Au classement général, Tänak compte, avant les trois spéciales de samedi après-midi, 23''6 d'avance sur la Toyota de Kalle Rovanpera. Craig Breen (Hyundai), Thierry Neuville (Hyundai) et Elfyn Evans (Toyota), auteur d'une belle matinée, se tiennent en moins de dix secondes pour le gain de la 3e marche du podium.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sébastien Ogier a également réussi un bon parcours, samedi matin, avec deux troisièmes meilleurs temps dans l'ES4 et l'ES5. Il souffre du retard accumulé durant la première étape, lorsque le leader du championnat ouvrait la route mais il grignote petit à petit son retard sur Oliver Solberg (6e) à 2''9 et Takamoto Tatsuka (7e), à 1''1. ES 4 : Kaihuavaara 1 (19,91 km) Ott Tänak n'a fini que 7e de la deuxième spéciale de la journée à 6''1 du vainqueur Elfyn Evans. Le pilote Toyota a devancé Kalle Rovanperä qui s'empare de la 2e place au général derrière Tänak. Pour la bataille pour la 7e place au général, Sébastien Ogier (3e du chrono) qui devance aussi Thierry Neuville et Craig Breen, a repris 3''1 à Oliver Solberg : « J'étais à la limite. Je suis content avec ma spéciale ». Le champion du monde n'est plus qu'à quelques dixièmes de seconde de la Hyundai. lire aussi Les résultats de l'ES 4 ES 3 : Mustalampi 1 (24,43 km) L'Estonien Ott Tänak a bien débuté la deuxième journée sur les routes enneigées de l'Arctic Rally Finland, deuxième manche du championnat du monde des rallyes WRC 2021. Le pilote de la Hyundai i20 WRC a gagné la première des six spéciales du jour mais, sur les 24,43 km de Mustalampi, les écarts étaient faibles. Tänak, qui dit avoir pourtant « attaqué très fort en heurtant même plusieurs murs de neige », n'a devancé que d'une seconde son équipier, le Belge Thierry Neuville. Troisième à 4''6, l'excellent Oliver Solberg complète un triplé pour Hyundai. lire aussi Les résultats de l'ES 3 Au classement général, Tänak prend un peu plus ses distances car il compte désormais 23''6 d'avance sur la quatrième Hyundai, celle de Craig Breen, 5e seulement de la première spéciale du jour et qui voit se rapprocher la menace de Kallë Rovanperä (Toyota Yaris WRC), à 2''5 derière lui. Sixième dans la spéciale à un dixième de seconde de Breen, Ogier (Toyota Yaris WRC) reste à la 9e place du classement général, à 57''3 de Tänak, désormais. Pierre-Louis Loubet (Hyundai i20 WRC) a terminé 8e de la spéciale (à 9''8), s'offrant le luxe de devancer la Toyota d'Elfyn Evans. Mais le jeune Corse paie toujours au général le gros retard concédé durant le jour 1 sur une crevaison. lire aussi Résumé de la première journée