Rallye - WRC - Corse - Thierry Neuville s'impose, Ogier deuxième

L'Equipe.fr
En tête du Tour de Corse depuis la septième spéciale après l'abandon de Kris Meeke (Citroën), Thierry Neuville (Hyundai) a remporté son premier rallye de la saison.

En tête du Tour de Corse depuis la septième spéciale après l'abandon de Kris Meeke (Citroën), Thierry Neuville (Hyundai) a remporté son premier rallye de la saison.Troisième du dernier Rallye du Mexique pour son premier podium de la saison, Thierry Neuville (Hyundai) a fait encore mieux pour cette 60e édition du Tour de Corse. Il s'est imposé devant Sébastien Ogier (Ford) et a offert à Hyundai sa première victoire de la saison. «Je n'étais pas sûr de pouvoir remporter ce rallye après la première journée mais tout a changé le deuxième jour et je suis vraiment très content», a déclaré le coureur belge.En tête lors des rallyes de Monte-Carlo et de Suède, Thierry Neuville était à chaque fois parti à la faute et avait dû abandonner. Il a su cette fois conserver son avance pour s'imposer et remporter le troisième rallye de sa carrière. Si Kris Meeke (Citroën) a longtemps dominé la première partie de l'épreuve, le Belge a parfaitement profité de l'abandon du Britannique lors de la sixième spéciale. Une place de leader qu'il n'a plus lâchée jusqu'à la fin de l'épreuve, avec en prime le temps scratch dans quatre spéciales (ES5, ES6, ES8, ES9). Avec cette victoire, Neuville remonte à la troisième place au classement général (54 points) et lance enfin sa saison. Derrière, le suspense a duré jusqu'à la dernière spéciale. Sébastien Ogier a repris la deuxième place à Dani Sordo (Hyundai) sur la toute dernière spéciale. En empochant quatre points supplémentaires dans la power stage, le Français consolide sa première place au classement général. Une belle opération alors que Ogier a été victime de problèmes mécaniques qui lui ont fait perdre plus de 30 secondes dans la huitième spéciale. «C'était un rallye compliqué mais nous sommes tout de même contents d'être à l'arrivée. Être sur le podium, c'est mieux que rien», s'est satisfait le Français. Ce début de saison 2017 annonce un championnat du monde très ouvert. C'est la première fois depuis 1998 que quatre pilotes différents (Ogier, Latvala, Meeke et Neuville) s'imposent sur les quatre premières épreuves d'une saison. Mais c'est aussi la première fois depuis 1986 que ces quatre premières courses sont remportées avec quatre constructeurs différents. Tous les classements Le calendrier de la saison

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages