Rallye - WRC - Grèce - Kalle Rovanperä termine la journée de vendredi en tête du Rallye de l'Acropole

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·7 min de lecture
Rallye - WRC - Grèce - Kalle Rovanperä termine la journée de vendredi en tête du Rallye de l'Acropole
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après l'ES6, dernière spéciale de vendredi au Rallye de l'Acropole, Kalle Rovanperä (Toyota) est leader, avec 3''7 d'avance sur Ott Tänak (Hyundai) et 3''9 sur Sébastien Ogier (Toyota). Elfyn Evans (Toyota) et Thierry Neuville (Hyundai) ont perdu beaucoup de temps sur problèmes mécaniques. ES6 : Elatia (11,65 km) Excellent chrono pour Ott Tänak (Hyundai), qui se montre le plus rapide sur cette dernière spéciale, longue de seulement 11,65 km. Un temps de 5'59"4, 2"5 plus véloce que Kalle Rovanperä (Toyota) et 3"6 que Sébastien Ogier (Toyota). Les écarts sont donc infimes entre ce trio avant de rejoindre l'assistance : le Finlandais est toujours leader, 3"7 devant l'Estonien et 3"9 devant le Français. Et la quatrième place est toujours occupée par Dani Sordo (Hyundai), à 23"9 de Rovanperä. lire aussi Le classement de l'ES6 et le classement général Moins handicapé par ses problèmes de boîte de vitesses sur cette spéciale, Elfyn Evans (Toyota) n'a concédé que 11"3 à Tänak. Mais le mal est déjà fait pour le Gallois, loin du top 10 avec ses 4'46"7 de retard. L'écart de Thierry Neuville (Hyundai) par rapport aux leaders est encore plus important, avec près de sept minutes perdues suite à son problème de direction assistée. lire aussi Pourquoi le rallye de l'Acropole est extrêmement piégeux Dans le clan français, Adrien Fourmaux (Ford M-Sport) a signé le 4e temps, son meilleur résultat de la journée, et termine ce vendredi au 5e rang (+54"2), devant son coéquipier Gus Greensmith (+1'23"3). Quant à Pierre-Louis Loubet (Hyundai), qui avait déjà perdu près de trois minutes dans l'ES4, il a passé plusieurs minutes dans un fossé où il a fini à basse vitesse après avoir cassé sa direction. Les spectateurs ont dû intervenir pour l'aider à le remettre sur la route, ce qui a provoqué l'interruption de la spéciale afin que le Corse puisse franchir la ligne d'arrivée (les commissaires ont finalement attribué le scratch à Neuville, qui a dû ralentir et même s'arrêter à cause de Loubet). ES5 : Thiva (23,27 km) La plus longue spéciale du jour, avec des portions parfois encore boueuses dans les zones d'ombre, et un grip inconsistant, selon les mots de Sébastien Ogier (Toyota), revient au septuple champion du monde. Le Français, avec un chrono de 15'25"2, devance les pilotes contre lesquels il se bat depuis le début de la journée : Kalle Rovanperä (Toyota, +4"7) et Ott Tänak (Hyundai, +7"1). Cela lui permet de gagner une place et s'intercaler entre les deux, à 2"8 du leader finlandais et 3"4 devant l'Estonien. lire aussi Le classement de l'ES5 Derrière ce trio, c'est toujours Dani Sordo (Hyundai) le mieux placé. Sans faire d'éclats ni d'erreurs, l'Espagnol pointe à 23"2 du leader et garde le podium en vue. Pour Elfyn Evans et Thierry Neuville l'éventualité de monter sur la boîte a déjà disparu, mais ils s'accrochent à l'espoir de marquer quelques points. Le Gallois (Toyota), toujours bloqué par sa boîte de vitesses, a encore perdu 50 secondes et compte désormais 4'37"9 de retard. En revanche, le Belge (Hyundai) a lui réussi à réparer (provisoirement) la direction assistée de sa voiture, et a décroché le 2e temps de la spéciale, à 2"3 d'Ogier. Mais il garde tout de même 6'07 de retard sur Rovanperä. Adrien Fourmaux (Ford M-Sport) a signé le 6e chrono et reste 5e à 53"4. Pierre-Louis Loubet (Hyundai), prudent à cause de deux crevaisons lentes, a lui fini à 19"1 d'Ogier et se retrouve à 3'52.
ES4 : Aghii Theodori 2 (17,54 km) Kalle Rovanperä (Toyota) ajoute un scratch supplémentaire, dans l'ES4 que les pilotes ont déjà parcourue ce vendredi matin. Le Finlandais, qui devance Ott Tänak (Hyundai) de huit dixièmes et Sébastien Ogier (Toyota) de 3"2, augmente donc son avance au classement général : l'Estonien pointe à 3"8 et le Français à 7"5. lire aussi Le classement de l'ES4 Mais c'est derrière ce trio que les choses se passent. Elfyn Evans rencontre encore des problèmes de boîte de vitesses sur sa Yaris. Après avoir passé l'ES3 bloquée en sixième vitesse, il a passé l'ES4 en 3e, et a perdu 30 secondes sur Rovanperä. Le Gallois s'accroche et doit attendre avec impatience l'assistance de ce soir, mais le retard accumulé (2'22'' pour le moment) le prive de tout espoir de marquer des points importants au Championnat. Un autre rival d'Ogier pour le titre a connu des soucis mécaniques. Thierry Neuville (Hyundai) est arrivé en retard de 24 minutes au pointage après avoir perdu beaucoup de temps arrêté après le changement de pneus. Le Belge a donc été pénalisé de 4 minutes. C'est la direction assistée de la i20 qui est en cause et a également coûté 1'50" à Neuville durant la spéciale. Le voilà à 6'9'' du Finlandais. Si Adrien Fourmaux (Ford M-Sport) a signé une bonne spéciale avec le 6e temps à 12 secondes de Rovanperä, Pierre-Louis Loubet (Hyundai) a lui été stoppé pendant près de trois minutes à cause d'une crevaison. Le Nordiste pointe à 40" du leader, le Corse à 3'38''. ES3 : Loutraki (19,40 km) Très bonne performance pour Kalle Rovanperä, qui signe le scratch de cette ES3, à bord de sa Toyota, dans cette spéciale historique du rallye. Au terme des 19,40 km, le Finlandais signe un chrono de 13'04"4, reléguant Ott Tänak (Hyundai) à 5"3 et Sébastien Ogier à 7"4. Cela offre ainsi la première place du classement au récent vainqueur du Rallye d'Estonie, son premier succès en WRC obtenu mi-juillet. lire aussi Le classement de l'ES3 Rovanperä se retrouve leader avec 3" d'avance sur l'Estonien et 4"3 sur le Français, qui commence à payer le fait d'ouvrir la route. Mais le septuple champion du monde arrive tout de même à garder derrière lui les pilotes Hyundai Dani Sordo (4e à 17"9 après une pénalité de 10 secondes pour départ volé) et Thierry Neuville (5e à 18"7). À l'opposé du Finlandais, Elfyn Evans a connu une spéciale galère, connaissant des problèmes mécaniques sur la liaison qui l'ont fait pointer en retard au départ, occasionnant une pénalité de 40 secondes. Le pilote Toyota a ensuite perdu plus d'une minute sur le parcours, à cause d'une boîte de vitesses récalcitrante. Le Gallois est à 1'52"6 du leader et peut dire, a priori, adieu au podium. D'autant plus qu'il n'y a pas d'assistance à la pause déjeuner, Evans devra attendre ce soir avant que ses mécaniciens puissent intervenir. Adrien Fourmaux (Ford M-Sport) a limité les dégâts avec le 6e temps, à 16"5 de Rovanperä, et se retrouve 6e à 28"6. Pierre-Louis Loubet (Hyundai) a lui perdu plus de temps, 25"8, et pointe au 8e rang, à 50"1 (il a été pénalisé de dix secondes pour un départ volé). ES2 : Aghii Theodori 1 (17,54 km) C'est par une route sèche et cassante, parsemée de pierres, que les pilotes du WRC ont réellement lancé le Rallye de l'Acropole vendredi matin, la mini-spéciale de jeudi soir dans les rues d'Athènes n'ayant été qu'un léger apéritif non-représentatif de la suite de l'épreuve. lire aussi Le classement de l'ES2 Sur les 17,54 km de l'ES2, entrecoupés par une partie en asphalte de 4 km, Ott Tänak (Hyundai) a signé le meilleur chrono en 13'15"8. « Une bonne spéciale, pas de problèmes, a sobrement commenté l'Estonien. La prochaine devrait être plus difficile, je vais devoir un peu ajuster les réglages. » Malgré sa position d'ouvreur et des sensations assez mauvaises (« C'était très glissant, j'ai tout donné mais ça devrait me coûter cher au niveau du temps en ouvrant la route. »), Sébastien Ogier (Toyota) s'en est bien sorti avec le deuxième chrono à deux dixièmes de Tänak, ce qui lui permet de rester en tête du classement général.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le grand perdant de cette première spéciale de la journée est Thierry Neuville (Hyundai), qui a concédé 10 secondes à son coéquipier, et se retrouve 6e à 10"7 du leader, derrière Elfyn Evans (Toyota), Kalle Rovanperä (Toyota) et Dani Sordo (Hyundai). Adrien Fourmaux (Ford M-Sport) et Pierre-Louis Loubet (Hyundai) ont eux aussi perdu plus de dix secondes, et pointent déjà à 15"2 et 17"4 d'Ogier.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles