Rallye - WRC - Kenya - Sébastien Ogier meilleur temps du shakedown au Safari Rallye, devant Evans et Neuville

·2 min de lecture

Avant le départ du Rallye Safari, jeudi, Sébastien Ogier a réussi le meilleur temps, devant Elfyn Evans et Thierry Neuville, lors du shakedown qui promet un week-end aussi particulier qu'attendu sur les pistes kényanes. Après des reconnaissances déjà riches en nouveautés, les pilotes du Championnat du monde des rallyes ont découvert mercredi les pistes kényanes du Rallye Safari à vitesse « réelle » à l'occasion du shakedown disputé sur un tronçon de 5,4 km. lire aussi Toute l'actu du rallye Alors que l'épreuve fait son retour au calendrier après dix-neuf ans d'absence, les pilotes de pointe ont cherché à maximiser leur temps en piste effectuant quasiment tous quatre à cinq passages. Le classement à l'arrivée est le même que celui du Championnat du monde : Sébastien Ogier (Toyota) a réalisé le meilleur temps en 3'42''6, un dixième devant son coéquipier Elfyn Evans et 1''1 devant Thierry Neuville, premier des Hyundai, devant Dani Sordo. Le Français a apprécié sa prise de contact avec ces pistes et cet environnement si particuliers. « On a déjà découvert des paysages magnifiques avec ce shakedown, a-t-il souligné à l'arrivée. C'est un gros challenge qui nous attend ce week-end. On sait qu'il va nous falloir être plus intelligents que jamais. C'est plus facile à dire qu'à faire mais on va faire de notre mieux. » Neuville, de son côté, confirmait que l'ensemble du plateau était face à un tout nouveau défi : « On sait qu'on va avoir un rallye intéressant. On voulait de l'aventure et on va en avoir. » lire aussi calendrier et classement À noter que Ott Tänak (Hyundai) n'a réalisé que le huitième temps juste devant Adrien Fourmaux (Ford). Le Français retrouve une WRC après avoir participé au rallye de Sardaigne dans la catégorie inférieure. La tuile du jour est pour Olivier Solberg. Le Suédois, absent en Italie après avoir été cas contact de son père, Petter, et qui remplace Pierre-Louis Loubet au Kenya, a été victime d'une casse de sa suspension avant droite après un contact avec une pierre dès son premier passage. Une preuve de plus que les conditions seront vraiment uniques jusqu'à dimanche.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles