Rallye - WRC - Monte-Carlo - Ogier en tête du rallye Monte-Carlo, Evans dehors

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Rallye - WRC - Monte-Carlo - Ogier en tête du rallye Monte-Carlo, Evans dehors
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueur d'une spéciale rendue compliquée par une portion de neige, Sébastien Ogier prend la tête du Monte-Carlo avec 5''4 d'avance sur Sébastien Loeb. Sorti de la route, Elfyn Evans laisse la troisième place à Craig Breen. Avec une portion de route enneigée et glacée de quatre kilomètres, le franchissement du Col de Fontbelle s'annonçait comme le juge de paix de ce Monte-Carlo. Et cela s'est vérifié lors du premier passage dans cette version raccourcie de la mythique spéciale Sisteron-Thoard, dont le départ était cette année donné à Saint-Geniez, pour un tracé d'une vingtaine de kilomètres. En difficulté depuis le départ du rallye, les pilotes Hyundai ont fait le pari de ne pas embarquer de pneus cloutés pour affronter cette difficulté, privilégiant la performance des gommes tendres sur les parties sèches. Tänak, parti à la faute sur la neige, y a laissé des plumes. Neuville, lui, a concédé quarante secondes. Troisième du général avant cette spéciale et équipé de deux pneus cloutés comme les deux Sébastien qui le devançaient au classement, Evans s'est fait piéger dans une portion de route sèche. Bloqué en contrebas de la route dans un talus, le pilote Toyota n'a pas pu revenir en course.

Sébastien Ogier aurait pu connaître pareille mésaventure, l'arrière de sa Yaris frôlant le ravin dans une longue dérive à la sortie d'un virage enneigé. Mais le Gapençais est parvenu à rétablir la situation et à rallier l'arrivée, avec le meilleur temps. « Ce n'est jamais facile de franchir cette spéciale, commentait-il au point stop. C'est de la survie mais on y est arrivé. Je suis désolé pour Elfyn, c'est dommage pour l'équipe. » Loeb signe la quatrième performance et concède 5''4 à Ogier. C'est évidemment l'écart au général, puisque les deux Seb étaient à égalité avant cette spéciale. « Ce n'était pas évident de rouler avec deux pneus clous et deux slicks, il faut se battre avec la voiture qui est tout le temps en travers, notait Loeb. J'ai essayé d'attaquer mais Ogier était plus rapide. » Craig Breen profite des malheurs d'Evans pour monter sur le podium, à plus d'une minute d'Ogier et Loeb, qui évoluent sur une autre planète.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles