Rallye - WRC - Monte-Carlo - Rallye Monte-Carlo : Sébastien Ogier termine la journée en tête

L'Equipe.fr
L’Equipe

Sébastien Ogier (Toyota), qui a signé deux scratches vendredi, a conclu la journée en leader, juste devant Elfyn Evans (Toyota) et Thierry Neuville (Hyundai). Ott Tänak (Hyundai) a lui été victime d'une violente sortie de route dans l'ES4 et a abandonné.ES8 : Avançon - Notre-Dame-du-Laus 2 (20.59 km)Après avoir subi, toute la journée, la loi des Toyota d'Evans et d'Ogier, Thierry Neuville au volant de sa Hyundai a signé dans l'ultime spéciale de vendredi son premier scratch de la journée (le second après celui de l'ES2 jeudi soir). Il a devancé Ogier d'une seconde et Evans de trois. « On a souffert aujourd'hui, détaille le Belge. Il a fallu corriger les notes de notre équipe de reconnaissance. C'est un peu décevant. » Ça l'est beaucoup moins pour le Français tenant du titre, malgré des pneus « fatigués ». Le nouveau pilote Toyota prend, d'un souffle (1"2), la tête du général devant Evans et Neuville, qui ne pointe qu'à six secondes. Sébastien Loeb, 4e avec sa Hyundai, est loin du podium, à 1'06 du leader.Le classement de l'ES8ES7 : Saint-Clément - Freissinières 2 (20.68 km)Elfyn Evans avait dominé la matinée de vendredi. Son équipier tricolore chez Toyota parait parti pour en faire de même sur les spéciales de l'après-midi. Sébastien Ogier signe un second scratch consécutif d'un souffle (0"6 d'avance sur le Gallois). Et pourtant le Français n'est pas content. « Je n'ai pas fait le meilleur choix de pneus, se défend-il. La voiture bouge beaucoup. » Thierry Neuville (Hyundai) est à 2"3.Le tenant du titre reste au général à 2"7 du leader Evans, le Belge est à 10 secondes.Le classement de l'ES7ES6 : Curbans - Venterol 2 (20.02 km)Toyota mène la danse dans la seconde boucle de la journée. Evans avait dominé les spéciales du vendredi matin, c'est au tour d'Ogier de signer un scratch, avec 5 secondes d'avance sur Neuville (Hyundai), le Britannique pointant avec six secondes de retard sur son équipier tricolore. « La route était glissante, confie le Français. Mais nous sommes dans la bonne direction. » Sébastien Loeb est quant à lui distancé, avec un débours de sept secondes sur cette spéciale, Evans conservant la tête du général pour trois secondes sur Ogier et sept sur Neuville.Le classement de l'ES6ES5 : Avançon - Notre-Dame-du-Laus 1 (20.59 km)   Après avoir dominé les deux premières spéciales de vendredi, le Britannique Elfyn Evans poursuit son cavalier seul sur sa Toyota sur l'ES5 où la pluie s'est invitée. « Nous avons fait un bon choix de pneus, se félicite le Gallois. Les sensations dans la voiture sont bonnes. » Meilleures que chez Hyundai. « Les conditions étaient piégeuses, se défend Thierry Neuville, une nouvelle fois distancé (5''5 du leader). Bien plus glissantes que celles rapportées par l'équipe de reco. » Sébastien Ogier, lui, termine dans le sillage de son équipier chez Toyota, à 3''1 d'Evans, toujours en tête au général. Loeb, lui, pointe à 11'5 du vainqueur de cette spéciale.Le classement de l'ES5ES4 : Saint-Clément - Freissinières 1 (20.68 km)Le champion du monde en titre Ott Tänak est violemment sorti de la route après 9 km de spéciale. Après plusieurs tonneaux, sa Hyundai est très abîmée, mais le pilote comme son copilote sont, eux, indemnes. L'Estonien est évidemment contraint à l'abandon.Le scratch a été signé par le Britannique Elfyn Evans, qui poursuit sur sa lancée, au volant de sa Toyota. Il devance de 3''4  Sébastien Ogier, ravi de ses sensations. Thierry Neuville (Hyundai), après son erreur sur la glace dans l'ES3, a cette fois été gêné par l'accident de son équipier et pointe à 8 secondes d'Evans. Il perd provisoirement la tête du général au profit du Gallois pour 3 secondes. « J'ai été énormément ralenti à cet endroit », a expliqué le Belge.Le classement de l'ES 4ES3 : Curbans-Venterol (20,02 km)Pour la première spéciale de cette journée de vendredi, c'est Elfyn Evans (Toyota) qui a le mieux su se jouer d'un parcours piégeux. Il devance les Hyundai de Sébastien Loeb (+2''1) et Ott Tänak (+5''2). Sébastien Ogier, passé chez Toyota (4e, +8''4) et le leader Thierry Neuville (Hyundai, +20''00) se sont fait surprendre. « Un virage était verglacé, a expliqué le Belge. J'ai dû repartir et j'ai perdu du temps. Le parcours était très glissant et j'ai eu du mal avec mes pneus. »Le classement de l'ES 3La journée de jeudi

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi