Rallye - WRC - Monte-Carlo - Sébastien Ogier file vers la victoire au Monte-Carlo

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Quatre spéciales sont au programme de la dernière journée du Monte-Carlo, ce dimanche. Avant la Power Stage, Sébastien Ogier compte 28''1 d'avance sur Elfyn Evans.

ES14 : Puget-Théniers - La Peine 2 (12,93 km)
Deuxième passage sur la même spéciale, et avec le temps ensoleillé, les conditions sont moins difficiles pour les pilotes. Dans la lutte pour la victoire sur ce 89e Monte-Carlo, Sébastien Ogier (Toyota) frappe encore un grand coup en signant le scratch, son septième du rallye. Son rival Elfyn Evans (Toyota) a encore laissé filer quelques secondes, 8"4 exactement. Avant la Power Stage, le Français a 28"1 d'avance sur le Gallois. Son huitième succès en WRC au Monte-Carlo est quasiment dans la poche.

Thierry Neuville, assuré de la troisième place, n'a pris aucun risque avec sa Hyundai, mais conserve un solide avantage sur Kalle Rovanpera (Toyota), qui a encore perdu du temps (9"2) face au Belge dans cette spéciale. Neuville possède 1'22 d'avance sur le Finlandais.

ES13 : Briançonnet - Entrevaux 1 (14,31 km)
Encore une spéciale délicate, sans doute même plus que la précédente, avec des portions rapides sur le sec, mais aussi quelques épingles verglacées pour conclure, où les voitures passent parfois à 25 km/h. Le scratch dans cette ES13 est pour Thierry Neuville, décidément très en verve lors de cette dernière matinée.

lire aussi
Les résultats de l'ES13

Le pilote Hyundai, solidement installé à la troisième place avec plus d'une minute d'avance sur Kalle Rovanpera (Toyota), devance Elfyn Evans (Toyota) de 4"5. Le Gallois reprend donc du temps à Sébastien Ogier (Toyota), 3e de la spéciale, mais seulement 1"3. Le Français conserve un avantage confortable en tête, de 19"7 avant les deux dernières spéciales.

ES12 : Puget-Théniers - La Peine 1 (12,93 km)
La première spéciale du jour a déjà permis de créer quelques écarts. Disputée sur une route glacée, avec très peu de grip, elle a offert quelques frayeurs à certains pilotes, comme Pierre-Louis Loubet et Gus Greensmith.

D'autres ont été bien plus à l'aise. C'est notamment le cas de Sébastien Ogier, qui a signé le scratch au volant de sa Toyota. Elfyn Evans, son coéquipier et principal rival pour la victoire, a perdu huit secondes et se retrouve à 21 secondes au classement général.

lire aussi
Les résultats de l'ES12

Dans la lutte pour la troisième place, Thierry Neuville (Hyundai), deuxième de la spéciale à sept dixièmes seulement d'Ogier, compte désormais 53 secondes d'avance sur Kalle Rovanpera (Toyota), qui a perdu beaucoup de temps à cause d'une crevaison au début de l'ES.

lire aussi
Toute l'actu du rallye