Rallye - WRC - Monte-Carlo - Sébastien Ogier et le Monte-Carlo, les marques d'un grand

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Sébastien Ogier, avec son fidèle copilote Julien Ingrassia, a remporté ce dimanche son huitième Rallye Monte-Carlo avec une cinquième voiture différente, ce que jamais personne n'avait réussi jusque-là. Après Peugeot (dans le cadre de l'IRC), Volkswagen, Ford et Citroën (2019), c'est au volant d'une Toyota que le septuple champion du monde s'impose cette année, de manière magistrale. Une grande première avec Peugeot (2009) Champion du monde Junior en 2008 avec Citroën, Sébastien Ogier remporte une sélection de pilotes organisée par le manufacturier de pneumatiques BF Goodrich, la FFSA et l'écurie belge Kronos qui lui permet de s'engager au Monte-Carlo 2009 au volant d'une Peugeot 207 S2000. Absente du calendrier du WRC, l'épreuve monégasque intègre celui de l'Intercontinental Rally Challenge. Vainqueur d'une seule des quatorze spéciales, le Gapençais fait parler la régularité pour s'imposer dès sa première participation au Monte-Carlo. Il devance le Belge Freddy Loix et Stéphane Sarrazin, tous deux également engagés sur Peugeot 207 S2000. Maître sur ses terres avec Volkswagen (2014, 2015, 2016) Battu par Loeb et Citroën en 2013 pour son retour en WRC avec Volkswagen après un an de purgatoire, Sébastien Ogier remporte les éditions 2014, 2015 et 2016 du Monte-Carlo, dans le cadre du Championnat du monde cette fois. Cerise sur le gâteau, l'épreuve se déroule désormais majoritairement dans sa région natale des Hautes-Alpes, autour de Gap. À chaque fois, Ogier et Ingrassia écrasent la concurrence, au Monte-Carlo comme ailleurs. Des miracles avec M-Sport (2017, 2018) Ford n'avait plus gagné le Monte-Carlo depuis la victoire de Grönholm en 2006 et M-Sport ne s'était plus imposé en WRC depuis 2012 mais dès sa première course sous ses nouvelles couleurs Sébastien Ogier triomphe, devant la Toyota de Latvala. Le Français récidive la saison suivante, en battant Tänak de plus d'une minute, cette fois. Retrouvailles de rêve avec Citroën (2019) Parti en mauvais termes fin 2011, Ogier décide de retrouver Citroën, l'équipe de ses débuts en WRC. Dès sa première course avec la C3 WRC, comme il l'avait réussi avec la Ford, il triomphe sur les routes du Monte-Carlo après une âpre bataille contre Thierry Neuville, qu'il devance de 2''2 seulement. Ogier et Ingrassia offrent alors à la marque aux chevrons sa centième victoire en Championnat du monde. Mais le titre mondial leur échappera en fin de saison et Ogier claquera la porte de Citroën. Héritier de Sainz chez Toyota (2021) Devancé par Neuville en 2020, Ogier renoue avec la victoire en Principauté cette année au bout d'une course magistrale, dans des conditions changeantes très difficiles à appréhender. Toyota ne s'était plus imposé sur la classique monégasque depuis la victoire de Carlos Sainz au volant de la Corolla, en 1998. Pour Ogier et Ingrassia, c'est la cinquantième victoire en WRC. Sans doute pas la dernière au Monte-Carlo, puisque si le pilote gapençais a déjà annoncé que 2021 serait sa dernière saison complète, il ne cache pas qu'il reviendra un jour sur cette épreuve qui lui réussit tant.