Rallye - WRC - Monza - Elfyn Evans réplique mais Sébastien Ogier reste leader du Rallye de Monza

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Elfyn Evans et Sébastien Ogier s'acheminent vers un duel pour la victoire au Rallye de Monza. Le Gallois remporte la deuxième spéciale mais le Français reste leader. Les autres sont déjà loin. ES 2 : Costa Valle Imagna (22,11 km) L'humidité matinale ambiante rend toujours la route glissante et une nappe de brouillard réduit la visibilité sur une partie de la spéciale. Très efficace dans la descente vers l'arrivée, Evans signe le scratch devant Ogier, qui ne cède qu'un dixième à son équipier. Le Français conserve donc la première place du général avec 3''5 de marge. lire aussi Classement de l'ES2 et classement général provisoire Derrière, Neuville prend cette fois le dessus sur Sordo et lui prend la troisième place du classement provisoire. Mais le Belge pointe déjà à 16''8 d'Ogier ! Solberg signe à nouveau la cinquième performance, devant un Fourmaux qui regrette d'avoir misé sur des gommes tendres. 1''9 séparent le Suédois du Français au général.

ES1 : Gerosa 1 (10,96 km) Tracée dans les montagnes de l'arrière-pays milanais au petit matin, cette spéciale d'ouverture se déroule sur une route légèrement humide par endroits. Comme il l'avait annoncé avant le départ, Sébastien Ogier a décidé de partir fort et de se faire plaisir, même si la victoire n'est pas impérative pour lui. Le Français signe le meilleur chrono en 6'42''8. Son dernier rival pour le titre, Elfyn Evans, pointe juste derrière, à 3''6, mais cela ne suffit évidemment pas pour le Gallois qui doit à la fois s'imposer et espérer un faux-pas de son équipier. lire aussi Classement de l'ES1 Les Hyundai de Sordo (à 6''2) et Neuville (8''2) sont légèrement en retrait. Seul pilote à avoir opté pour un panache de gommes tendres (4) et dures (2) pour cette boucle de quatre spéciales, alors que tous les autres sont chaussés de gommes dures, Adrien Fourmaux signe le 6e temps, à 11''3, juste derrière l'étonnant Oliver Solberg. Comme attendu, Toyota a demandé à Rovanperä d'assurer le titre constructeurs et le Finlandais lâche 17''5 dans ce premier chrono. Neuville deuxième du shakedown derrière Rovanperä lire aussi Les clés du duel Ogier-Evans pour le titre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles