Raphaël Enthoven s’attaque à Nabilla ! Elle répond à ses détracteurs, les twittos la soutiennent

·1 min de lecture

Après Patrick Cohen, qui a accusé Nabilla d'avoir participé au lynchage de la jeune Mila, en lui "vomissant" dessus (elle avait retweeté un post de l'émission Quotidien où apparaissait l'adolescente avec des émojis en train de vomir), c'est au tour de Raphaël Enthoven d'en rajouter une couche. Il s'est aussi exprimé sur les réseaux sociaux en critiquant vertement Nabilla pour son manque de respect. À la suite de ces attaques, l'influenceuse, qui n'a pas l'habitude de se laisser faire, a répondu à ses détracteurs et a reçu le soutien de nombreux internautes qui la suivent.

"Vous avez dégueulé des dizaines de milliers de fois sur une jeune femme qui était (et reste) menacée de mort pour des propos qu’elle avait le droit de tenir. Et vous nous parlez du respect qu’on se doit les uns aux autres", a écrit Raphaël Enthoven, répondant en réalité à un tweet de Nabilla qui se défendait d'avoir vomi sur Mila. "Je n’ai pas vomi sur cette jeune femme mais sur ses propos qui m’ont énormément blessée, moi, mais aussi les musulmans du monde entier."

Si plusieurs twittos ont donné raison tant à Patrick Cohen qu'à Raphaël Enthoven, ils ont été nombreux aussi à apporter leur soutien à Nabilla, soulignant qu'elle était, selon eux, dans son bon droit, au nom de la liberté d'expression. "Nabilla a raison. Ce n'est pas parce qu'on a le droit de dire quelque chose qu'on n'a pas le droit d'être choqué. Si quelqu'un a le droit d'insulter les chrétiens et les musulmans, les autres ont aussi le droit au (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Omar Sy : à 17 ans, sa fille Sabah est son sosie… Les internautes sont bouche bée
Mazarine Pingeot : qui est Didier Le Bret, le mari de la fille de François Mitterrand
Johnny Hallyday et ses “caprices” : ses voisins exaspérés !
Nicolas Sarkozy est clair, le temps où les politiques avaient "du talent et du tempérament" est révolu
Cyril Lignac : Laurence Mentil, cette femme à qui il doit (presque) tout