Rapport du Sénat sur les incidents du Stade de France : police partout, football nulle part !

Le préfet de police Didier Lallement, dont le départ est programmé pour le 20 juillet, peut largement prendre ce rapport pour l'épitaphe de son passage controversé à son actuel poste. "Cet échec tient aux décisions prises par la préfecture de police de Paris, (...) Didier Lallement a sa part de responsabilité dans la chaîne de responsabilités ", explique ainsi sans retenue le sénateur François-Noël Buffet. Le fiasco du 28 mai retombe selon la chambre haute largement sur les épaules de la préfecture de police du fait des décisions qu'elle a prises, en fonction d'une ligne sécuritaire considérant les supporters britanniques et les risques de fraude aux billets comme les principales menaces à juguler. Résultat, une rigidité opérationnelle conduisant à un " affaiblissement des dispositifs mis en place ainsi qu'à des pertes de contrôle temporaires de la situation avant le match, puis à l'issue de celui-ci "

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles