Rassambek Akhmatov : " Drogba m'a conseillé de rentrer en Europe"

SO FOOT
·1 min de lecture

Tu joues aujourd'hui au Comuna Recea, en deuxième division roumaine. À quoi ressemble la vie là-bas ?
Recea, c'est un tout petit village de Roumanie. Moi, j'habite à Baia Mare, la grosse ville juste à côté. L'impact de la Covid est moins important qu'en France. On n'a eu que deux semaines de confinement en novembre où on pouvait quand même jouer, et c'est tout ! Tout est ouvert là-bas, il faut juste porter des masques dans les magasins. Je n'ai connu la Roumanie que sous la Covid, mais on sent quand même que c'est un pays qui vit football, et depuis longtemps. En novembre, on a par exemple reçu une équipe de Bucarest. Leurs supporters ont fait sept heures de bus, il y avait tout un kop, tous torse nu dans le froid avec des fumigènes. Il y avait une centaine de supporters cagoulés derrière le but qui ont foutu le bordel tout le match, même s'ils n'étaient pas censés être là à cause de la Covid. À 100, ils ont fait…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com