RC Lens, merci pour cette saison

Il y a tant de tribunes clairsemées en France que faire soulever un stade comble en Ligue 1 constitue déjà une expérience unique en soi. En égalisant au bout du temps additionnel contre Monaco (2-2), samedi, Ignatius Ganago s'est payé le luxe d'en faire chavirer deux d'un coup, et non des moindres : Bollaert, bien sûr, mais aussi le Vélodrome, théâtre soudain de la qualification directe de l'OM pour la Ligue des champions, et de folles effusions de joie tranchant largement avec le désarroi de Monégasques matraqués.

96e, grand huit et guichets fermés


Mais ce pion ultra-tardif du Camerounais, à une 96e minute que le RC Lens a longtemps maudite avant de faire sienne cette saison (1), n'a pas seulement engendré un improbable twist qui a pris toute la lumière : il a, et c'est forcément et logiquement passé au second plan, également permis aux Sang et Or de boucler un huitième match consécutif…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles