Real Madrid-Bayern - Zidane, déjà un tacticien hors pair ?

En 14 mois au Real, Zinedine Zidane a prouvé qu'il était assez compétent pour coacher un club de haut niveau. Fait-il déjà partie des meilleurs ?

Si on lui pose la question, il est certain qu'avec l'humilité qui le caractérise et dont il ne s'est jamais départi, il omettra d'y répondre ou feindra de le faire. Pourtant, aujourd'hui, elle paraît légitime : fait-il partie des meilleurs entraîneurs du Monde ? Seize mois après avoir remplacé Rafael Benitez au poste d'entraineur du Real Madrid, Zinedine Zidane possède déjà un palmarès éloquent qui ferait jalouser plus d'un de ses confrères. Une réussite qui, mécaniquement, a déjà chassé toutes les réserves énoncées à sa nomination. 

Zidane : "Personne ne m'a approché"

À présent, les observateurs n'en sont plus à mettre en avant la façon dont il préserve la paix dans le vestiaire et celle avec laquelle il fait avancer tous ses joueurs vers un seul et unique objectif. Le cas James Rodriguez -et celui, à un degré moindre, d'Isco- a d'ailleurs laissé croire qu'il n'était peut-être pas mieux armé que ses prédécesseurs pour parvenir à contenir la déception de ceux qui jouent moins. En revanche, là où l'ancien capitaine de l'Equipe de France a séduit, c'est dans ses connaissances tactiques et l'aptitude et la rapidité avec lesquelles il parvient à trouver des solutions aux problèmes. 

Son Real ne panique jamais

Avec Zidane, le Real Madrid est devenu maître dans l'art de renverser des situations mal engagées. Et pas uniquement lors des rencontres de championnat face à des formations de seconde zone comme contre Gijon le week-end dernier (2-3) ou face à Villarreal (3-2) ou La Corogne (3-2). En Ligue des champions aussi, les Merengue ont démontré qu'avec eux un retard au tableau d'affichage est rarement synonyme de contre-performance. Les rencontres contre Naples (3-1) et le Bayern (2-1) ont mis en exergue la capacité de cette formation à se sortir de situations compliquées, tout comme la finale du dernier Mondial des clubs. En ces scenarii, on y voit le signe d'une équipe ambitieuse qui abhorre l'échec mais aussi la patte d'un entraineur qui sait répondre et s'adapter à tout contexte.

Bien sûr, la part de réussite existe et elle atteint parfois des proportions importantes. Il y a aussi la chance de pouvoir compter sur un joueur de la trempe de Sergio Ramos, dont la propension à surgir victorieusement avant le gong est bluffante. Mais, il est difficile de ne pas accorder l'essentiel du mérite à l'entraineur et à cette aptitude qu'il a à corriger rapidement ce qui ne fonctionne pas ou mal pour remettre ses troupes dans le sens de la marche. Lors des deux derniers Clasicos au Camp Nou, les Castillans ont à chaque fois mieux terminé ces rencontres et à domicile le Barça laisse rarement échapper la victoire après avoir mené à la marque. Une preuve du caractère de cette équipe.

On ne change pas une méthode qui gagne

Le style est encore difficile à déchiffrer. Jusqu'ici, il n'a pas vraiment opéré de véritables révolutions et rien de ce qu'il met en place tactiquement ne sort de l'ordinaire. Mais pourquoi le faire lorsque les résultats sont à la hauteur des attentes ? Sur les six compétitions qu'il a attaquées dans son rôle du coach principal du Real Madrid, il n'en a pour l'instant perdu qu'une seule (la Copa del Rey cette saison). Les circonstances ont donc fait qu'il n'a pas eu besoin d'innover ou d'imaginer un football différent. La loi des résultats prime, à fortiori pour le compétiteur et le gagnant qu'est Zidane.

Un peu à l'image de son ancien coéquipier en sélection, Didier Deschamps, Zinedine Zidane est donc un entraineur pragmatique. Est-ce vraiment surprenant vu que, sur ce plan, il a été à la bonne école avec les années de formation passées aux côtés de José Mourinho et de Carlo Ancelotti ? Dans le futur, dans un autre club ou même au Real avec un groupe différent, le Français cherchera peut-être à trouver sa voie en mettant en pratique d'autres idées qui le personnifient. Mais, à l'instant t, il n'a aucune raison valable de le faire. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages