Real Madrid, Hazard a "plus de plaisir" sous Zidane qu'avec Conte

"Il parle peu. Il est simple", confié Eden Hazard à Sport/Foot Magazine au sujet de Zinedine Zidane, qu'il compare à Antonio Conte.
"Il parle peu. Il est simple", confié Eden Hazard à Sport/Foot Magazine au sujet de Zinedine Zidane, qu'il compare à Antonio Conte.

"Il vient te parler avant le match avec une petite phrase pour te mettre à l'aise. Les deux, trois premiers mois, ça n'allait pas comme je le voulais. Il me disait de rester tranquille, que ça allait venir. " Fais-toi plaisir ", répétait-il. C'est le gars normal. Il ne fait pas de chichi pour rien. Il va droit au but. Il ne parle pas pour rien. Il aime ses joueurs. Il conserve ce côté affectif. Tu sens que le groupe est content qu'il soit l'entraîneur. Même ceux qui ne jouent pas. C'est primordial. C'est là que tu vois qu'il comprend ce que les joueurs ressentent car il l'a été [...]", confie l'ancien joueur de Chelsea, qui se souvient de la méthode Conte chez les Blues.

Leo Messi nostalgique de Cristiano Ronaldo

"Nos entraînements sont toujours avec ballon. Le plaisir de jouer avant tout. Les mouvements, les petits jeux, la finition. Quand tu as connu des entraîneurs italiens, comme moi (Conte, Sarri, ndlr), tu as nettement moins ce plaisir. C'est plus cadré, répétitif. Le plaisir, tu le trouves dans la victoire. Je sortais de trois ans avec des coaches italiens. Retrouver ce plaisir me fait du bien".

Eden Hazard évalue aussi son début de campagne lors de cet entretien avec Sport/Footmagazine. "Le seul truc qui cloche, ce sont les statistiques. J'ai marqué une fois, donné une passe décisive et je provoque un penalty. Aujourd'hui, les gens ne retiennent que ça. Les deux premiers mois, dans ce que je proposais, ce n'était pas assez. Je me disais : je peux mieux faire. J'ai vraiment senti un mieux par la suite. Je prends le ballon, je dribble, j'accélère et j'essaie de bien faire jouer les autres. Je ne fais pas tout bien mais j'essaie. Les deux premiers mois, je me disais : tu es nouveau, sois simple. Et j'ai essayé de faire trop de passes. Les gens attendaient que je dribble", estime le joueur belge.
 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi