Le Real Madrid poursuit son entame parfaite de Liga face au Betis

Vinicius Junior et Rodrygo sont les deux buteurs côté Real Madrid. (Isabel Infantes/Reuters)

Le Real Madrid a remporté samedi son quatrième match d'affilée face au Betis Séville (2-1), réussissant son meilleur début de Championnat depuis cinq ans.

Le match : 2-1

Grâce à sa victoire contre le Betis, ce samedi, le Real Madrid réalise son meilleur début de Championnat depuis cinq ans. Un quatrième succès en Liga mérité pour les Madrilènes. Placé haut dès l'entame de la rencontre, Vinicius Junior profite d'une transversale de son défenseur David Alaba pour ajuster le gardien du Betis Séville Rui Silva (9e). S'ensuivent cinq minutes de pure folie. Sergio Canales, très en vue samedi, ramène les siens à hauteur des Madrilènes (17e). Vinicius (18e) et Alaba (20e) ne trouvent pas le cadre. Aurélien Tchouaméni (20e), le milieu français, bute sur Rui Silva, auteur d'une parade époustouflante. Benzema (21e), puis Vinicius (42e) sont contrés in extremis.

À l'entame de la seconde période, Karim Benzema, n'arrive pas à redresser un centre puissant de Rodrygo (47e). Puis, le Betis Séville se montre plus entreprenant. Juanmi Jimenez (49e, 53e) manque le cadre à deux reprises. Borja Iglesias, le buteur andalou, n'ajuste pas Courtois (61e). Carlo Ancelotti fait alors entrer Federico Valverde. Le milieu uruguayen, réalise une passe décisive pour Rodrygo (65e) deux minutes seulement après sa rentrée. Par la suite, Modric (69e), Alaba (70e), puis Benzema (88e) ne parviennent plus à tromper Rui Silva, le portier portugais.

lire aussi

Le film du match

Le joueur : Vinicius Jr, le poison madrilène

L'attaquant du Real Madrid a fait vivre un calvaire au latéral droit du Betis Séville Youssouf Sabaly. Prenant constamment la profondeur, Vinicius Junior (22 ans) a profité d'un décrochage malicieux de Karim Benzema pour répéter une nouvelle course verticale. Il trompait Rui Silva, le portier des Vert et Blanc, d'un lob sublime (9e), portant son compteur à 2 réalisations depuis le début de la saison. Il s'est néanmoins troué à la 18e minute, sur un superbe service de son compatriote Rodrygo et a poursuivi ses tentatives, sans faire trembler les filets une seconde fois.

11e

Le champion du monde français Nabil Fekir (29 ans) est sorti sur blessure dès la 11e minute. L'international tricolore s'est tenu la cuisse après un contact douteux dans la surface avec Daniel Carvajal, le latéral droit madrilène. C'est un coup dur pour l'ancien Lyonnais à deux semaines du prochain rassemblement de l'Équipe de France, décisif avant la prochaine Coupe du monde (20 novembre - 18 décembre).

lire aussi

Toute l'actualité football