Le Real Madrid s'impose à Osasuna et fait un grand pas vers le titre

·2 min de lecture
Le Real Madrid s'impose à Osasuna et fait un grand pas vers le titre

Grâce à des buts d'Alaba et Asensio en première période et de Vazquez en fin de match, le Real Madrid est venu à bout d'Osasuna (3-1). Les Merengues se rapprochent du titre.

Cette saison en Liga, il est une règle immuable avec le Real. Quand il est bousculé, surtout en première période, il finit par l'emporter. C'était le cas samedi à Séville (3-2). Cela a encore été le cas ce mercredi soir sur la pelouse d'Osasuna (3-1). Alaba, en deux temps, avait bien ouvert le score dès la 12e minute, bien servi par Benzema. Mais c'est Osasuna qui avait fait la meilleure impression en se créant de belles situations coup sur coup par Budimir (5e) et Brasanac (7e). Et c'est assez logiquement que les joueurs de Pampelune ont égalisé dans la foulée du but merengue par Budimir sur un centre d'Avila (13e).

voir aussi

Le film d'Osasuna - Real Madrid

Portés leur public, les joueurs d'Osasuna, positionnés en bloc bas, jouaient chaque contre à fond. On voyait mal comment le Real, malgré la possession de balle (70 % en première période) allait pouvoir résister longtemps. Avila a vu sa frappe du gauche passer de peu à côté (27e), Budimir s'est vu refuser, logiquement, un but pour hors-jeu (32e). En face, les Merengues tentaient beaucoup (22 tirs en première période) mais ne parvenaient pas à tromper Sergio Herrera, le portier d'Osasuna à l'image d'Alaba (38e). C'est finalement Asensio qui a redonné l'avantage au Real en reprenant dans le but vide une frappe de Ceballos repoussée par Herera (45e).

Benzema a manqué deux penalties

En seconde période, il y a eu beaucoup plus de blanco que de rojo mais le Real s'est fait peur jusqu'au bout. La faute à un manque d'efficacité ou plutôt un grand Herrera en face. Par deux fois, le gardien d'Osasuna a mis en échec sur penalty Benzema (52e, 58e). L'attaquant français, pas en réussite, a vu sa frappe s'envoler ensuite (85e). Vinicius a vu la sienne flirter avec le poteau (95e). La délivrance est venue de l'entrant Lucas Vazquez sur une offrande de Vinicius (96e).

voir aussi

Le classement de la Liga

Parfois rayonnant, mais jamais souverain, le Real a fait preuve d'un caractère de champion pour prendre le meilleur sur une équipe d'Osasuna (9e), libérée, qui ne joue plus grand-chose en cette fin de saison. Sans Modric laissé au repos, Casemiro blessé à l'entraînement (Alaba est sorti à la pause visiblement touché), le Real Madrid a assuré avant la confrontation contre Manchester City en demi-finales de la Ligue des champions. Les Merengues ont 17 points d'avance sur l'Atlético (2e), tenu en échec par Grenade, et 18 sur Barcelone (3e) qui a deux matches de moins.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles