Real Madrid, Zidane : "On aurait aimé marquer plus"

En 14 mois au Real, Zinedine Zidane a prouvé qu'il était assez compétent pour coacher un club de haut niveau. Fait-il déjà partie des meilleurs ?

Le Real Madrid s'est surpassé ce mercredi face au Bayern et a cueilli avec mérite une belle victoire (2-1). Contre une équipe qui est restée longtemps invincible à domicile en C1, les Merengue ont su faire preuve de caractère pour renverser une situation mal engagée. Un doublé de Ronaldo leur a permis de se redresser et finir le match dans une position très confortable en vue d'une qualification. Après la rencontre, Zinedine Zidane a exprimé sa satisfaction, mais sans manquer de relever les occasions de break manquées.

Un joueur fini ? Ronaldo voit double contre le Bayern et fait taire les critiques

"Sur l'ensemble du match, je pense que c'est mérité, a-t-il déclaré au micro de Canal+. Même si la deuxième mi-temps on joue à 11 contre 10. Mais avec les occasions qu'on a eues, on aurait préféré marquer un but de plus. Ça laisse des regrets car il y avait de la place pour marquer plus. Le gardien en face était un mur". Manuel Neuer a effectivement multiplié les parades pour maintenir les siens dans le match. "On a gagné notre premier match, il en reste un deuxième. Il faudra bien se reposer et penser à cette rencontre retour", a enchéri l'ancien meneur des Bleus.

"On les a privés du ballon"

Le Real a gagné. Mais, est-ce que les Castillans l'auraient fait s'ils avaient accusé deux buts de retard à la pause. Le pénalty manqué de Vidal était un tournant. "Les grands matches se jouent sur des détails, a reconnu Zidane. Il n'y avait pas pénalty pour eux. Mais, on s'en sort bien avec que 1-0 à la pause. Mais on a continué à jouer. Et quand on leur a enlevé le ballon c'était mieux. Ils n'aiment pas ne pas l'avoir. Et à 10 c'était forcément plus facile".

Pour finir, le coach merengue s'est aussi exprimé concernant ses retrouvailles avec Carlo Ancelotti. "C'est un grand monsieur, a-t-il tonné. J'ai passé de grands moments avec lui. Aujourd'hui, on était l'un contre l'autre. Mais il reste un deuxième match".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages