Recalé par le Bayern? Wenger donne sa version et entretient le flou

Il y a-t-il eu quiproquo? L'imbroglio est total. Dans un communiqué de presse diffusé jeudi après-midi, le Bayern Munich a fait savoir qu'Arsène Wenger n'était "pas une option" pour prendre la succession de Niko Kovac au poste d'entraîneur. Pourtant, dans une interview accordée vendredi soir à beIN Sports, le manager français assure être toujours en contact avec le club bavarois. "Je pense que c'est une histoire un peu surprenante", a-t-il notamment déclaré, relatant ensuite...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi