Coup dur pour l’État : les recettes générées par les radars ont fondu en 2019

Coup dur pour l’État : les recettes générées par les radars ont fondu en 2019
Coup dur pour l’État : les recettes générées par les radars ont fondu en 2019

Les radars routiers rapportent de moins en moins d’argent à l’État depuis deux ans. En cause : le mouvement des “gilets jaunes”, mais pas seulement. 

L’argent des radars va rapporter moins que prévu en 2019. Après avoir battu tous les records depuis sa mise en place en 2003, les recettes issues des contrôles de vitesse connaissent pour la deuxième année consécutive une forte chute selon l’analyse faite par la Cour des Comptes dévoilée ce mardi et relayée par Autoplus.

À LIRE AUSSI >> Quelles sont les voitures les plus vendues en avril 2020 ?

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

En comparaison aux chiffres de 2017 —un million d’euros de recettes—, le manque à gagner est de l’ordre de 25%, une “diminution sans précédent”, rappelle l’institution financière. Bien loin des prévisions, le gouvernement a “seulement” engrangé 760 millions d’euros l’année dernière. Dans le même temps, Bercy attendait plus d’un milliard d’euros dans ses caisses.

La Cour des Comptes pointe du doigt l’État

Un retournement de tendance qui s’explique en partie par le mouvement des “gilets jaunes”. “Plus de la moitié de ces appareils qui maillent le territoire ont ainsi été mis hors service lors de cette crise”, rappelle Le Figaro. Le mouvement social avait fait des radars routiers l’une de ses principales cibles pour marquer son mécontentement. 

La Cour des Comptes a aussi déploré les prévisions de l’État dont les hypothèses “se sont révélées éloignées des réalisations”. Sa volonté d’afficher un taux de disponibilité des radars de 93% était “irréaliste”, juge-t-elle. “L'ampleur sans précédent de la dégradation volontaire des radars en 2019 était difficile à anticiper mais le phénomène aurait pu être bien mieux anticipé”, détaillent les sages de l’institution. 

À LIRE AUSSI >> Quelles sont les villes les plus embouteillées au monde ?

La Cour des Comptes se demande si le comportement des Français au volant n’est pas l’un des principaux facteurs de la baisse des recettes. Elle a d’ailleurs demandé à la Sécurité Routière d’analyser le phénomène. De l’argent en moins pour l’État et des automobilistes moins flashés ? Avec les mesures de confinement mises en place en 2020 et par voie de conséquence la spectaculaire baisse du trafic routier en ce début d’année, pas sûr que l’État table de nouveau sur le milliard d’euros en fin d’année.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS
>> 
Déconfinement : les dates clés annoncées par Edouard Philippe
>> 
Retour à l'école : le protocole sanitaire est-il applicable ?
>> 
“J’ai hâte de voir en vrai les gens avec qui je bosse" : ils racontent leur nouveau travail pendant le confinement
>> 
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde

À lire aussi