Le record d'affluence de la NBA battu à San Antonio

L'Alamodome de San Antonio vendredi soir. (D.Dunn/USA Today/Reuters)

68 323 spectateurs ont assisté vendredi à la lourde défaite des San Antonio Spurs, qui fêtaient leurs 50 ans d'existence, face aux Golden State Warriors (113-144). 6000 de plus que le précédent record, établi à Chicago en 1998.

Tony Parker n'était pas présent à Villeurbanne vendredi pour assister à la cinquième défaite de suite de son équipe en Euroligue face à Valence (79-83). Le président de l'Asvel était convié le même jour en tant que grand ancien des San Antonio Spurs à fêter le demi-siècle d'existence de la franchise texane, lancée en 1973 dans ce qui était alors la ligue concurrente de la NBA, l'ABA.

« TP » a donc participé à l'établissement d'un record en faisant partie des 68 323 spectateurs qui ont assisté à l'Alamodome à leur défaite face à Golden State (113-144). Un match sans suspense puisque les Warriors se sont échappés dès les premières minutes (4-17, 5e) et n'ont plus été inquiétés. L'Alamodome est depuis 2011 dédié au football américain universitaire mais a été la salle officielle des Spurs de 1993 à 2002 avant céder sa place au AT & T Center

Ce total surpasse largement le précédant record qui datait du siècle dernier. Le 27 mars 1998, 62 046 spectateurs avaient assisté à l'un des derniers matches de saison régulière de Michael Jordan sous le maillot des Bulls, gagné à Atlanta (89-74). « Les fans se sont amusés bien qu'on se soit fait botter le c..., ils semblent avoir pris beaucoup de plaisir, donc il y a dû avoir pas mal de bières de vendues », a réagi Gregg Popovich, l'entraîneur qui a mené les Spurs aux cinq titres de leur histoire (1999, 2003, 2005, 2007 et 2014), avec son habituel humour pince-sans-rire.