Record de France du 400m 4 nages pour Léon Marchand aux Mondiaux

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Léon Marchand a réussi son entrée aux Mondiaux de Budapest. (S. Boué/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Lors de cette première journée des Championnats du monde, Léon Marchand a frappé fort d'entrée en signant ce samedi le record de France du 400 m quatre nages en 4'9''9. Autres qualifiés français du jour : Marie Wattel sur 100 m papillon et le duo Florent Manaudou et Maxime Grousset sur 50 m papillon.

Léon Marchand a frappé fort pour son entrée en lice, ce samedi à Budapest : il a réussi le meilleur temps des séries du 400m 4 nages des Mondiaux et a même amélioré, au passage, son record de France établi l'an dernier lors des Championnats de France (4'9''09 contre 4'9''65).

« Je me suis senti super bien. Il y avait pas mal de stress ce matin, mais j'étais content de me libérer dans l'eau, a réagi le Toulousain de 20 ans). C'est plutôt une bonne course. Je voulais nager 4'10'', le contrat est rempli. »

lire aussi

La mue américaine de Marchand

On a pu constater d'ores et déjà que le protégé de Bob Bowman à Phoenix avait progressé depuis dix mois qu'il s'entraîne aux États-Unis. Notamment sur le dos. Après 300 mètres de course, Léon Marchand affichait même 5 secondes d'avance sur son record de France.

« Ce sont les séries, je ne veux pas tout donner non plus. Je pense qu'en brasse et en crawl, je peux donner un peu plus ce soir (finale à 19h25). Après, le premier 200m est parfait, c'est ce qu'il faut que je refasse, se projetait-il aussitôt sorti de l'eau, et le visage un peu marqué. Je me suis pas mal donné, je ne sais pas quelle marge j'aurais pour ce soir. Mais je voulais gagner la série pour avoir une bonne ligne en finale. » Il aura la plus centrale et pourrait, après sa 6e place olympique de l'été dernier, décrocher une première médaille mondiale.

lire aussi

Programme et résultats des Mondiaux

Grousset et Manaudou qualifiés sur 50 m papillon

Sur 50 m papillon, Maxime Grousset et Florent Manaudou ont également passé le cap des séries. Le cadet, 6e temps (23''07) des séries dominées par Dylan Carter (22''87) devant Caeleb Dressel 22''88, a qualifié sa course de « bonne mise en route. Je me sentais bien, j'ai bien nagé. J'ai fait une petite respiration placée, je suis arrivé pile-poil sur le mur, c'était parfait. J'ai fait mon record perso dès le matin. On va dire que je suis en forme. »

lire aussi

Le « cap » Manaudou

Pour l'aîné, il fallait aussi lancer la machine. Avec le 10e temps des séries en 23''31, Florent Manaudou a pris ses repères : « C'est toujours spécial la première course. C'était cool d'avoir tous les mecs à côté et de faire la course avec les potes. Ce n'est pas un niveau incroyable pour moi mais je vais essayer de me qualifier pour la finale ce (samedi) soir. Tout le process de l'échauffement, de la chambre d'appel, de la zone presse, c'est important de savoir à quoi s'attendre, c'est toujours différent sur chaque Championnat du monde. »

Wattel « contente et rassurée »

Cette matinée a vu aussi la bonne entrée en matière de Marie Wattel sur 100 m papillon. Deuxième des séries en 57''21, la Marseillaise était « contente et rassurée ». Dans une série qu'elle avait estimée un peu lente, elle a choisi de s'employer, aussi un bon moyen d'effacer quelques doutes. « C'est aux alentours de mes meilleurs temps du matin dans les "compètes" internationales. J'étais dans le doute. En plus, on a tenté un affûtage un peu express pour être performante aussi cet été pour les Championnats d'Europe en août. On ne savait pas trop avec Julien (Jacquier, son entraîneur), on s'est dit : "On tente et on verra bien ce que ça donne". Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, je me suis dit : "Fais-toi confiance". Derrière le plot, je me disais : "Tu sais le faire, tu l'as déjà fait plein de fois". Au final, c'est bien que ça revienne naturellement. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles