Red Bull change de réserviste pour le GP de Turquie

Basile Davoine
·1 min de lecture

, il est engagé en Super Formula au Japon, championnat qui fait escale ce week-end à Autopolis.

Red Bull précise que Vips dispose de la Super Licence nécessaire pour courir en Grand Prix après avoir participé à un test de 300 km au volant d'une F1. Face à la crise sanitaire et mondiale, la FIA a récemment assoupli les règles d'attribution du précieux sésame, avec la possibilité d'attribuer des dérogations. "Les pilotes qui n'ont pas rassemblé les 40 points de Super Licence requis en raison de circonstances hors de leur contrôle ou pour des raisons de force majeure auront l'opportunité de faire évaluer leur cas par la FIA", dit le nouveau règlement, qui a profité à Vips.

Lire aussi :

Super Licence : le point sur les jeunes pilotes Ferrari

Le pilote estonien vit une saison compliquée car la pandémie de COVID-19 a eu raison de son programme initial, qui devait lui permettre de courir en Super Formula. Il a toutefois renoué avec la compétition à la fin de l'été quand il a remplacé pendant quelques manches chez DAMS en F2, en raison de la blessure du pilote indonésien. Il a notamment décroché la troisième place de la Course Sprint à Monza, début septembre.

Depuis le début de ce championnat 2020 très particulier, qui n'a été lancé que début juillet, la présence sur chaque circuit d'un pilote réserviste est devenue cruciale, notamment en raison des risques de voir un titulaire présenter à tout moment un test positif au COVID-19. au Nürburgring.