Red Bull avait mal réglé l'aileron avant de Verstappen par erreur

Basile Davoine
·2 min de lecture

Acteur d'une "course à oublier" lors du Grand Prix de Turquie, telle qu'il la lui-même décrite, . Pertes de contrôle et tête-à-queue se sont ensuite reproduits, et il n'a pu accrocher que la sixième place sous le drapeau à damier.

Lire aussi :

"Une course à oublier" pour Verstappen et Red Bull

Dans une interview accordée au journal néerlandais De Telegraaf, Verstappen révèle toutefois que toutes les conditions n'étaient sans doute pas réunies pour qu'il puisse viser la victoire sur l'. Et pour cause, Red Bull a commis une erreur dans les réglages de sa monoplace.

"Je dois d'abord dire que ce n'était vraiment pas ma meilleure course", concède Verstappen. "En gros, tout est allé de travers. Il s'est avéré que le réglage de mon aileron avant était complètement erroné. D'un côté, nous avions sept degrés de moins que ce que nous aurions dû avoir pour le set-up de l'aileron. C'est vraiment beaucoup. Normalement; on ajuste d'un degré ici ou là, ou quelque chose comme ça. Mais sept degrés, c'est beaucoup. Alors que faire quand on pilote ? Presque rien ne fonctionne dans ce cas."

Pour la première fois cette saison, Verstappen n'est pas monté sur le podium d'une course dont il a vu l'arrivée. Parmi les nombreuses chaleurs qu'il s'est fait, celle survenue juste derrière Pérez reste la plus importante, même s'il a pu éviter tout contact avec le mur puis repartir.

"Je ne voulais même pas le dépasser là", explique Verstappen. "Je n'étais pas impatient ou quoi que ce soit de ce genre. Je ne pouvais juste rien faire. Je voulais rester calé derrière lui, mais soudainement j'ai eu un gros sous-virage et je suis sorti de la piste. À partir de là, c'était plus ou moins terminé. Je me suis retrouvé coincé dans un petit train pendant un moment. L'état de l'asphalte était ridicule aussi. Et avec ce réglage d'aileron avant, il n'y avait pas grand-chose à faire."