Red Bull veut une F1 performante "sur tous les types de circuits"

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Red Bull Racing a réalisé une fin de saison 2020 solide lors de laquelle elle a dominé la manche finale à Abu Dhabi grâce à Max Verstappen. Cependant, pour pouvoir concurrencer Mercedes sur la durée d'une saison et tenter de mettre fin à sa série de titres consécutifs, il en faudra plus.

Comme souvent ces dernières années, le début de campagne de Red Bull n'a pas été idéal avec une monoplace difficile à appréhender sur le plan de l'aérodynamique et de l'équilibre. Malgré tout, le développement a permis de mieux comprendre les problèmes et de les régler au fur et à mesure afin de réduire l'écart avec Mercedes, bien que le constructeur allemand ait reconnu avoir très rapidement abandonné le développement de la W11.

Lire aussi :

Pourquoi les critiques du GP d'Arabie saoudite doivent changer d'approche

Christian Horner, le directeur de Red Bull, a expliqué avoir conscience du fait que la monoplace 2021 devrait se montrer performante sur tous les types de circuits pour espérer mettre Mercedes en difficulté. "Je pense que nous avons considérablement amélioré la voiture", a-t-il déclaré, en évoquant les progrès réalisés cette année. "Je pense que nous avons compris quels étaient les problèmes et je crois qu'avec un peu de chance, ils pourront être résolus avant la saison prochaine."

"Nous avons besoin d'une voiture qui soit performante sur une grande variété de circuits, ce que Mercedes a très bien réussi à faire. C'est là que nous devons être forts l'année prochaine. Nous devons être forts sur tous les types de circuits, en particulier avec un calendrier de 23 courses. Mais je pense que sur un tracé comme Abu Dhabi, il est très, très encourageant de remporter ce genre de victoire avant d'aborder l'hiver."

Pour 2021, le châssis sera partiellement gelé dans le cadre des mesures prises pour lutter contre les conséquences économiques de la pandémie de COVID-19 qui ont impliqué un report de l'entrée en vigueur de la réglementation initialement prévue l'année prochaine à 2022. Mais des modifications aéro notables ont été décidées par la FIA pour la campagne à venir et les équipes pourront utiliser deux jetons pour faire évoluer les choses dans certains domaines.

Red Bull prévoit d'utiliser 60% de sa monoplace actuelle en 2021, cette relative stabilité laissant penser à l'écurie qu'elle pourrait justement et enfin démarrer pied au plancher. "Ce n'est pas un nouveau départ de zéro. Il est évident qu'une grande partie de la voiture est réutilisée, mais dans quelques semaines nous commencerons à peu près [les essais de] Barcelone, là où nous avons terminé [cette année] avec les améliorations appropriées", a conclu Horner.