Battu par Brentford, Liverpool stagne aux portes du Big 5

La remontée de Liverpool au classement de Premier League a été stoppée par une défaite à Brentford (1-3), ce lundi. Les Reds, plombés par une reprise cauchemar pour Ibrahima Konaté, restent sixièmes.

On dirait que le temps est maussade, lui aussi, pour les finalistes de la Coupe du monde. Les vainqueurs, on ne sait pas, on ne les a pas beaucoup revus, encore, mais quelques perdants, la reprise semble difficile, comme si la défaite restait leur fardeau, comme si le brouillard ne s'était pas encore dissipé. Après l'erreur d'Hugo Lloris, la veille, lors de Tottenham-Aston Villa (0-2), c'est Ibrahima Konaté qui a plongé avec Liverpool, lundi soir, à Brentford (1-3). Tout s'est mélangé : il n'a pas eu de chance sur son c.s.c. et le premier but de Brentford, le ballon dévié tombant sur son tibia (19e), et il a été fautif sur son duel perdu avec Bryan Mbeumo sur le troisième but (84e). Ses coéquipiers ont réclamé une faute, mais il n'y avait rien d'évident au ralenti, et le jeune vice-champion du monde (23 ans, 7 sélections) oubliera volontiers une soirée qui l'a vu être le plus dangereux, dans l'autre sens, sur les coups de pied arrêtés.

Brentford à deux points de LiverpoolAprès quatre victoires d'affilée en Premier League, les Reds recommençaient doucement à ressembler à une équipe dont les autres ont peur, mais c'est surtout la faiblesse de leur première période qui a été terrifiante, au point que Jurgen Klopp a sorti trois joueurs d'un coup (Van Dijk, Tsimikas et Elliott). La confusion entre la qualité du jeu de Liverpool et celle de son état d'esprit, depuis quelques journées, a été confirmée par ce qui est resté de son jeu sans un engagement minimum, lundi soir, à savoir pas grand-chose, et très peu d'idées.

Il faudrait souligner à quel point Brentford, qui ressemble un peu à Lens, mais ne s'intéresse vraiment qu'au contre, effectue une saison formidable, avec ses attaquants de L1 (Mbeumo, Wissa), buteurs lu,do : les « Bees » sont septièmes, à deux points de Liverpool, qui n'a jamais figuré dans le top 4 de la Premier League, cette saison. L'intégration de sa dernière recrue, le Néerlandais Cody Gakpo (23 ans), l'un des coups de coeur de la Coupe du monde, risque de ne pas tout changer. Il va falloir, par exemple, que Darwin Nunez (5 buts, contre 21 à Haaland) commence vraiment sa saison.

lire aussi : Le classement de Premier League