Remco Evenepoel triomphe en solitaire sur Liège-Bastogne-Liège

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Belge Remco Evenepoel (22 ans) a remporté Liège-Bastogne-Liège en solitaire ce dimanche, la plus grande victoire de sa jeune carrière. La course a été marquée par la lourde chute et l'abandon du champion du monde Julian Alaphilippe, à 62 kilomètres de l'arrivée.

Pour sa toute première participation à la Doyenne des Monuments, Remco Evenepoel a triomphé en solitaire à Liège. À domicile, le Belge a signé la plus grande victoire de sa jeune carrière (22 ans) avec talent. Car il ne doit à personne d'autre que lui-même ce succès de prestige.

Alors que son coéquipier, le champion du monde Julian Alaphilippe, avait été victime d'une lourde chute à 66 kilomètres de l'arrivée, Evenepoel a assumé ses responsabilités et porté une attaque décisive dans la mythique côte de La Redoute, à 28 bornes de Liège. Cette accélération a laissé les autres prétendants sur place.

lire aussi

Le film de Liège-Bastogne-Liège

Porté par la foule belge aux abords de la route, le jeune prodige de Quick-Step a récupéré le Français Bruno Armirail (Groupama-FDJ), dernier rescapé de l'échappée matinale, avant de le lâcher dans les derniers mètres de la côte de la Roche-aux-Faucons. Evenepoel a basculé seul en tête au sommet et accentué son avance dans la descente, avalée à toute allure (près de 80 km/h).

Le plus jeune lauréat de la Doyenne au XXIe siècle

Derrière, Dylan Teuns (Bahrain-Victorious) a bien tenté d'accélérer pour récupérer son compatriote, lancé 40 secondes devant le groupe des favoris, en vain. En franchissant la ligne en solo, Evenepoel a pu réaliser la portée de son exploit et faire chavirer la Belgique, trop heureuse de voir le podium complété par Quinten Hermans (Wanty-Gobert), vainqueur du sprint des poursuivants, et Wout Van Aert (Jumbo-Visma), qui décroche un nouveau podium après sa deuxième place sur Paris-Roubaix la semaine dernière.

La victoire d'Evenepoel, plus jeune lauréat de la Doyenne au XXIe siècle, a aussi eu la vertu de sécher les larmes de son équipe, déçue par l'abandon d'Alaphilippe, candidat légitime à la victoire sur ce Monument qui ne lui réussit décidément pas.

42

Le Monument Liège-Bastogne-Liège n'a plus été remporté par un coureur français depuis 42 ans, et la victoire de Bernard Hinault dans des conditions dantesques.

Transporté à l'hôpital, le Français ne souffre d'aucun traumatisme mais ressent des douleurs au dos et à l'omoplate. Des blessures consécutives à cette chute collective, qui a emporté près d'un tiers du peloton avant même l'emballage final. C'est déjà la troisième gamelle pour Alaphilippe cette saison, après celles des Strade Bianche le 5 mars et de la Flèche Brabançonne le 13 avril.

lire aussi

Abandon de Julian Alaphilippe après une lourde chute sur Liège-Bastogne-Liège

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles