Rennes élimine Bordeaux en 32es de Coupe de France

Doku a inscrit le deuxième but rennais. (N. Luttiau/L'Équipe)

Rennes s'est qualifié pour les 16es de finale de la Coupe de France en s'imposant sur la pelouse de Bordeaux (L2, 2-1), samedi.

La logique a été respectée, ce samedi soir, au Matmut Atlantique où Rennes, 4e de L1, en dominant Bordeaux, 2e de L2 (2-1), s'est qualifié pour les 16es de finale de la Coupe de France. « À nous de créer cette atmosphère de Coupe de France, d'emporter le public du Matmut Atlantique avec nous », avait exhorté l'entraîneur des Girondins, David Guion. Ses hommes ont tenté d'emballer la rencontre, à l'image de cette reprise de la poitrine de Josh Maja échouant au ras du poteau gauche de Steve Mandanda sur un centre de Malcom Bokele (8e), et de plusieurs raids du Géorgien Zurab Davitashvili.

lire aussi : Le film de Bordeaux-Rennes

Mais sur leur première opportunité, les Rennais ont fait mouche. Trouvé dans le dos de la défense bordelaise par une ouverture magistrale d'Arthur Theate, Benjamin Bourigeaud contrôlait le ballon en pleine course, fixait Rafal Straczek et trompait le gardien polonais en ouvrant parfaitement son pied droit (0-1, 23e). Trois minutes plus tard, les Girondins ont failli recoller sur une double occasion : après une tentative de lob trop croisée d'Alberth Elis, très remuant, le ballon est revenu sur Davitashvili dont la frappe contrée a été détournée en corner par un réflexe de Steve Mandanda.

Le gardien international français était moins heureux dans le temps additionnel, quand la frappe puissante à ras de terre de Maja filait sous son bras (1-1, 45e+1), au terme d'une occasion initiée par Elis et sur laquelle la défense bretonne avait fait preuve de passivité.

Bordeaux a fini à dixPlus entreprenants après la pause, les hommes de Bruno Genesio ont rapidement repris l'avantage grâce au Belge Jérémy Doku, dont la frappe déviée par Bokele a trompé Straczek (1-2, 53e). Réduits à dix après le carton rouge direct de Bokele, coupable d'un geste dangereux sur Tait (60e), les Bordelais faisaient pourtant passer un frisson dans la défense bretonne quand Fransergio chipait le ballon dans les pieds de Theate dans la surface. Mais son centre fort devant le but était dégagé en catastrophe par Hamari Traoré (65e).

Malgré leur supériorité numérique, les Rennais faisaient preuve de fébrilité et concédaient un coup franc dangereux à la limite de leur surface. Mais Clément Michelin ne parvenait pas à contourner le mur rennais et voyait Theate contrer sa tentative de la tête par (71e). Après avoir laissé passer l'orage, les Rennais maîtrisaient la fin de match. Jouant leur va-tout sous une pluie battante, les Girondins étaient au bord de la rupture mais Straczek s'interposait devant Amine Gouiri (79e, 82e) et Arnaud Kalimuendo ne trouvait pas le cadre (84e). Malgré un final électrique et une dernière frappe d'Elis sur laquelle Mandanda était vigilant (90e+4), Rennes conservait son maigre avantage et sa qualification.

lire aussi : Calendrier et résultats de la Coupe de France