Rennes arrache un succès précieux à Larnaca pour son entrée en Ligue Europa

Lorenz Assignon exulte après avoir offert un succès tardif à Rennes (2-1) grâce à une aile de pigeon zlatanesque ! (Y. Kourtoglou/Reuters)

Pour son entrée en Ligue Europa, le Stade Rennais s'est imposé in extremis (2-1) sur la pelouse de l'AEK Larnaca, grâce au premier but en pro, splendide, de Lorenz Assignon (90e+4), entré en jeu. Le défenseur belge Arthur Theate avait ouvert le score (29e), Oier Sanjurjo ayant marqué pour l'équipe chypriote (33e).

Sans son nouvel attaquant Amine Gouiri (arrivé en fin de mercato de Nice pour 28 M€, mais suspendu), un Stade Rennais poussif a assuré l'essentiel en s'imposant in extremis sur la pelouse des modestes Chypriotes de l'AEK Larnaca (2-1), jeudi pour entamer sa campagne de Ligue Europa.

Un autre renfort, le défenseur central international belge Arthur Theate (22 ans, 3 sélections, venu de Bologne pour 19 M€), était lui bien présent et il a confirmé qu'il avait parfaitement digéré sa déconvenue de la première journée de Ligue 1 où il avait marqué contre son camp devant Lorient (0-1, le 7 août). Car, déjà buteur contre l'AC Ajaccio (2-1, le 21 août), il ne s'est pas laissé décontenancer par son « immanquable », envoyé à bout portant sur le poteau (15e), et a validé la domination rennaise en récidivant d'une magnifique frappe du gauche croisée de 28 mètres (29e).

lire aussi

Le film de AEK Larnaca - Rennes

Lorenz Assignon s'est pris pour Zlatan !

Après avoir payé cash le traditionnel moment de flottement qui suit une ouverture du score, en concédant dans la foulée l'égalisation, réussie par Sanjurjo sur un centre de Rosales qui s'était joué de Meling (33e), les Bretons ont envoyé des frappes cadrées, mais trop molles, juste avant la pause par Majer (41e) et Meling (44e).

À la reprise, Sulemana a insisté et Piric s'est encore interposé (51e). Mais le jeu rennais patinant de plus en plus, le coach, Bruno Genesio, a lancé Bourigeaud et Terrier avant l'heure de jeu (aux places de Abline et Meling). Cela n'a vraiment pas eu d'effet immédiat et c'est même Larnaca qui s'est montré menaçant, par Faraj (tir au-dessus, 69e).

Mais au bout du temps additionnel, Sulemana, qui a été très actif (déjà passeur décisif sur le premier but) a débordé une dernière fois pour adresser un centre parfait vers Lorenz Assignon, entré à la place de Majer (83e). Et le jeune latéral droit polyvalent (22 ans), placé ici au milieu, a marqué son premier but chez les professionnels, exceptionnel, d'une improbable reprise en aile de pigeon du pied droit, sorte d'hommage à Zlatan Ibrahimovic (90e+4) ! Les supporters rennais pouvaient pousser un immense « ouf » de soulagement...

Fenerbahçe et Batshuayi imitent Rennes et Assignon

Dans l'autre match du groupe, de la même manière que Rennes - qui a donc arraché un succès (2-1) à Larnaca grâce à un but d'un remplaçant, Lorenz Assignon à la 90e+4 - Fenerbahçe s'est imposé, lui à domicile (2-1), contre le Dynamo Kiev, grâce à un but de l'ancien Marseillais Michy Batshuayi, entré à la 69e minute et buteur à la 90e+2. Servi par Rossi, Gustavo Henrique avait ouvert le score (35e) pour l'équipe stambouliote, qui avait été reprise sur un but de Tsygankov (63e).

lire aussi

Ligue Europa, phase de poules (groupe B)