Si Rennes dérange, il faut le dire

SO FOOT
·1 min de lecture

Une première participation en Ligue des champions est une phase d'apprentissage, les pontes du Stade rennais ne cessent de le répéter. Face à Krasnodar (1-1), les Bretons ont expérimenté les regrets ; à Séville (1-0), ils ont appris à ne pas exister ; à Londres, ils se sont rappelés que l'arbitrage pouvait parfois être une vaste blague capable de fusiller une rencontre. 38e minute de jeu : Tammy Abraham envoie un pétard sur Dalbert, coupable d'une main après un rebond de la chique sur sa cuisse. Circulez, il n'y a rien à voir ? Ce n'est pas l'avis de Felix Zwayer, qui prend la décision de consulter la VAR, désigne le point de penalty et montre une deuxième biscotte synonyme d'expulsion au défenseur rennais, passé de coupable à victime en l'espace de quelques secondes. Car si le Brésilien a incontestablement été naïf en concédant un premier penalty à la 9e minute, il s'est fait salement entuber sur cette deuxième action.
Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com