Rennes-Fernerbahçe en Ligue Europa classé niveau 3

Le nombre de places au Roazhon sera limité contre Fenerbahçe. (E. Garnier/L'Équipe)

Le match entre Rennes et Fenerbahçe, jeudi en Ligue Europa, est classé au niveau 3 (sur une échelle de 5) en termes de risques de troubles à l'ordre public.

Le match de Ligue Europa entre Rennes et Fenerbahçe, jeudi (21 heures), est classé au niveau 3 (sur une échelle de 5) en termes de risques de troubles à l'ordre public, selon les critères de la Division nationale de lutte pour le hooliganisme. Ce lundi, Élise Dabouis, directrice de cabinet du préfet d'Ille-et-Vilaine, a précisé les contours de la mobilisation en termes de sécurité et le curseur de ce classement, considérant notamment que les « supporters turcs sont connus pour être relativement démonstratifs et provocateurs » et que la communauté turque en Bretagne comprend plutôt des sympathisants de Besiktas, « ce qui peut conduire aussi à un risque de tension entre supporters de ces deux clubs dans le cadre de la rivalité qui les oppose ».

Le nombre de spectateurs limité à 19 000

La Direction départementale de la sécurité publique prévoit un « dispositif étoffé » avec une soixantaine de policiers, le renfort d'unités de forces mobiles qui reste à définir lors d'une nouvelle réunion mardi (deux ou trois unités), et de Sections d'intervention rapide de Loire-Atlantique et du Calvados. Le club breton, lui, doit déployer un important dispositif de sécurité privée (160 personnes) en plus de 360 stadiers.

Il a aussi décidé de ne pas vendre de billets grand public, ce qui limitera le nombre de spectateurs à 19 000 (sur 29 000 places), et la tribune visiteurs (1 395 supporters de Fenerbahçe) sera entourée de zones « tampon ». Sur ces 1 395 supporters arrivant par transport collectif, une cinquantaine viendra de Turquie, les autres de sections des Pays-Bas, d'Allemagne, de Suisse et de Belgique. Ils seront escortés et devront se rendre à un point de rendez-vous obligatoire pour récupérer leurs billets, un arrêté préfectoral devant être pris pour restreindre la liberté d'aller et venir. Une cellule de crise est aussi en préparation en cas de troubles majeurs, à même d'agir sur la tenue du match en 30 minutes.

lire aussi

Le groupe B de Ligue Europa