Rennes, Létang : "Le traitement infligé à Sarr est inacceptable"

Goal.com
Goal fait le tour des dernières infos transferts et rumeurs de mercato en Ligue 1, Serie A, Premier League, Liga et Bundesliga.

Infos mercato et rumeurs de transfert en direct : Rennes tient sa première recrue

Goal fait le tour des dernières infos transferts et rumeurs de mercato en Ligue 1, Serie A, Premier League, Liga et Bundesliga.

Ismaïla Sarr a encore dû quitter le terrain sur blessure samedi à Caen (2-2). Comme un air de déjà vu pour Olivier Létang et Sabri Lamouchi qui ont fait part de leur ras-le-bol après la rencontre. 

L'entraîneur rennais a déclaré : "La seule chose qui m’ennuie réellement ce soir c’est de voir Ismaïla Sarr ne pas terminer les matches. Ce ne sont pas des choix tactiques, ce sont des fautes. Ça fait trois matches (Saint-Etienne, PSG, Caen) qu’il sort sur blessure."

"On me parle des grands joueurs de ce championnat, mais je pense qu’il faut protéger tous les joueurs. Surtout les créateurs, les attaquants et ceux qui font le spectacle. Le fait de le voir ne pas terminer les rencontres et louper les premières séances de la semaine est assez pénible."

"Il faut protéger les joueurs créatifs, pas seulement Neymar"

Olivier Létang, le président délégué du club breton, était aussi très remonté : "Le traitement infligé à Ismaïla Sarr est inacceptable ! Il faut protéger les joueurs offensifs, les joueurs créatifs et pas seulement Neymar. Ismaïla est sorti sur blessure suite à des grosses fautes pour ne pas dire plus pour la troisième fois de la saison. La première fois à Saint-Etienne, le joueur qui a fait la faute alors que le ballon n’était pas jouable n’a pas été suspendu (Théophile-Catherine). Ismaïla a été arrêté trois mois. Il revient après cette longue indisponibilité et contre Paris, il subit encore des fautes dont celle qui vaut un carton rouge. Cela aurait pu être très grave quand vous revoyez les images."

"Ce soir encore, faute grossière. Ismaïla sort et le joueur qui fait faute ne reçoit qu’un carton jaune. Trop c’est trop, il faut donc protéger l’intégrité physique de ce type de joueur créatif et pas seulement "Isma", tous les joueurs offensifs. Il faut absolument les protéger et aujourd’hui ce n’est pas le cas et c’est inacceptable ! (...) Ce n’est pas parce que nous sommes le Stade Rennais que nos joueurs ne doivent pas être protégés. Nous ne l’accepterons pas."

À lire aussi