Rennes, Nzonzi explique pourquoi il a rejoint le club

Goal.com

À la lutte pour une place sur le podium en fin de saison et une qualification en Ligue des champions, le Stade Rennais a réussi un très beau coup sur le mercato hivernal en réussissant à se faire prêter Steven Nzonzi. Écarté par Galatasaray, le champion du monde 2018 a décidé de revenir en Ligue 1 et a été bien reçu par son nouveau public lors de sa présentation face à Nantes, vendredi soir. Présenté devant la presse ce lundi, le milieu de terrain français a justifié son choix de rejoindre Rennes.

Officiel - Steven Nzonzi est Rennais

"J’ai tout de suite aimé le challenge. C'est un club qui donne l'image d'évoluer très positivement. Ça m’a tout de suite plu. Je voulais rentrer dans mon pays, découvrir la Ligue 1. Pas mal de choses ont fait que j’ai tout de suite accepté. J’ai discuté avec le président (Olivier Létang, ndlr), ça s’est très bien passé. Toutes les énergies m’ont plu. (...) J'ai tout de suite vu que les échanges ont été très positifs avec mon entourage, mon père notamment", a analysé Steven Nzonzi.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Pas au meilleur de ma forme"

Nzonzi
Nzonzi

L'international français assure ne pas avoir consulté Didier Deschamps concernant son choix : "Ça n'a pas conditionné mon choix, je me concentre vraiment sur le moment présent. Je veux me concentrer sur l’équipe pour faire du bon travail et progresser, retrouver ma condition physique et on verra ce qu’il se passera. Je ne suis pas au meilleur de ma forme. Je n'ai pas eu de blessure. Je me suis entraîné pendant un mois. On verra avec le staff et l'entraîneur".

Rennes-Nantes (3-2), Rennes renverse Nantes sur le fil et remporte le derby

Steven Nzonzi a été contraint de revenir sur sa fin d'aventure en eau de boudin du côté de Galatasaray où il a été écarté de l'équipe première par le staff : "C'est un pays différent, une organisation différente. Ce sont des petits détails dont je n’ai pas envie de parler aujourd’hui qui font que ça ne s’est pas très bien passé sur la fin. Je me tourne vers le futur, mon nouveau projet et je suis impatient de jouer avec ce club et en Ligue 1." 

Enfin, le milieu de terrain français a encensé son nouveau coéquipier, le jeune et épatant Eduardo Camavinga, devenu titulaire indiscutable cette saison : "C'est un très bon jeune joueur. Ce qu’il fait à son âge, ce n'est pas évident et pas facile. Il le fait très bien, ça va être intéressant de jouer à ses côtés. Je le regardais avec curiosité. À 17 ans, je ne pense pas que j’aurais pu joueur en Ligue 1. J’étais en CFA et c'était déjà très compliqué."

À lire aussi