Rennes-OM: Da Silva critique l’agressivité des Marseillais

Sept cartons jaunes. Deux pour les Rennais, cinq pour les Marseillais. Benoît Millot, l’arbitre de Rennes-OM (0-1), match d’ouverture de la 20e journée de Ligue 1, a eu du travail. L’opposition entre les deux poursuivants du PSG fut très accrochée. Tendue. Trop pour Damien Da Silva, qui a pointé du doigt l’excès d’engagement des joueurs de Villas-Boas après la rencontre.

"Il y avait beaucoup d'agressivité parce que Marseille met beaucoup d’impact, a déclaré le défenseur central à TV Rennes. Ils ont voulu blesser, faire mal à des joueurs importants de notre équipe. A un moment donné, il faut répondre intelligemment." Qui vise l'ancien Caennais? Peut-être Boubacar Kamara, auteur d'une grosse faute sur Eduardo Camavinga qui a contraint le jeune milieu de terrain, blessé, à sortir en fin de rencontre.

La pelouse du Roazhon Park n'a pas aidé

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

L’engagement des Phocéens n’est pas la seule explication aux nombreuses fautes qui ont accompagné cette affiche. Pour Da Silva, les 22 acteurs devaient aussi composer avec la pelouse du Roazhon Park en mauvais état. "Le terrain fait qu’il y a aussi beaucoup de contacts car les contrôles sont moins précis, il y a beaucoup de ballons entre deux", soupire-t-il.   

Bref, une sale soirée pour les Rennais qui s’étaient pourtant montrés plus séduisants après la pause. "On a inversé la tendance, on a poussé mais on prend le but sur leur temps faible et notre temps fort. C’est ce qui...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi