• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rennes perd gros à Nantes en Ligue 1

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quatre jours après s'être adjugé la Coupe de France aux dépens de Nice (1-0), le FC Nantes s'est offert le derby contre Rennes (2-1), ce mercredi, grâce à deux buts de Coulibaly et Pallois. L'équipe de Bruno Genesio décroche dans la course à la troisième place.

Qu'on se le dise, le FC Nantes n'est pas bon à prendre en ce moment. Après l'OGC Nice, défait (0-1) en finale de la Coupe de France samedi soir, c'est le Stade Rennais qui en a fait l'amère expérience ce mercredi. Les joueurs de Bruno Genesio se sont inclinés alors qu'ils menaient pourtant 1-0 grâce à un but de Flavien Tait (32e). Deux réalisations de Kalifa Coulibaly (45e) et Nicolas Pallois (71e) ont mis à mal leur ambition de disputer la prochaine Ligue des champions : les Bretons pointent désormais à la cinquième place, à trois longueurs de Monaco (3e).

lire aussi

Le film du match

Il y avait mieux à faire, après l'ouverture du score d'abord, puis en début de seconde période ensuite. Mais Martin Terrier et ses équipiers n'ont pas réussi à tenir la distance contre une équipe nantaise une nouvelle fois survoltée. Leur principal tort a été de ne pas se montrer suffisamment justes et efficaces : Benjamin Bourigeaud a trouvé le poteau sur coup franc (39e), Tait a manqué le cadre à deux reprises (47e, 56e), et Laborde a raté sa reprise à la réception d'un corner (63e).

À l'opposé, Coulibaly a profité d'une situation plutôt heureuse - un mauvais renvoi de Gomis, un duel de la tête perdu dans la foulée par Truffert - pour remettre les deux équipes à égalité. L'international malien a marqué du genou sur un centre d'Osman Bukari. À vingt minutes de la fin, c'est Nicolas Pallois qui a permis aux Canaris de prendre l'avantage : à la réception d'un centre de Ludovic Blas, le défenseur a inscrit son premier but de la saison d'une sublime reprise de volée (71e). Excepté sur une frappe largement au-dessus de Mathys Tel (87e), Rennes n'a jamais semblé en mesure de refaire son retard.

11

Nantes a gagné 11 matches à domicile cette saison en Ligue 1 (pour 3 nuls et 4 défaites), son total le plus élevé sur une saison dans l'élite depuis 2002/03 (11). (Opta)

lire aussi

Le classement de Ligue 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles