Rennes: ils ont vu grandir le phénomène Camavinga, ils racontent

A quelques heures du choc de la 20e journée de Ligue 1 entre Rennes et l’OM ce vendredi, un joueur breton suscite de nombreuses convoitises. Cadre de l’équipe de Julien Stéphan cette saison, Eduardo Camavinga réalise des débuts professionnels tonitruants dans l’entrejeu, à seulement 17 ans, et enchaîne les prestations de haute-volée.

Titulaire lors de seize matchs de championnat cette saison, le natif de Cabinda en Angola, impressionne notamment par sa maturité et sa vision du jeu. A tel point que la direction bretonne a déjà été obligée de démentir une approche du Real Madrid pour son prodige.

Un environnement familial soudé malgré les épreuves

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Eduardo Camavinga se révèle auprès du grand public lors de l’exercice 2019-20 mais ses premiers formateurs se rappellent volontiers d’un talent qui sautaient aux yeux dès son plus jeune âge. Et pour les premiers à avoir profité de son football, le milieu de terrain s’est forgé dans les difficultés rencontrées par sa famille. Venue d’Angola pour fuir la guerre civile dans l’ancienne colonie portugaise, la famille Camavinga a été ballottée par les services sociaux avant de se poser à Fougères, à une quarantaine de kilomètres de Rennes.

Malgré les difficultés, le joueur de 17 ans et sa famille sont restés soudés et confiants dans l’avenir. Entre leur fuite d’Afrique ou l’incendie de leur maison à Fougères, leur quotidien n’a pas été facile. Mais c’est...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi