Renoncer pour mieux régner, pourquoi certaines grandes marques sautent la case Super Bowl

AFP
·1 min de lecture

Pour la première fois depuis 37 ans, la plus célèbre des bières américaines, Budweiser, n'aura pas de spot durant la retransmission de la finale de la ligue professionnelle de football américain NFL, le 7 février prochain. Elle n'a acheté aucune des fenêtres de 30 secondes de cette grand-messe sportive de plus de quatre heures, tout comme Coca-Cola, Audi, Hyundai, Procter & Gamble ou Pepsi, tous des habitués de l'événement. Coca-Cola dit avoir pris cette décision "pour s'assurer que nous investissons dans les ressources appropriées en cette période inédite". Le groupe a annoncé, fin décembre, la suppression de 2 200 postes dans le monde. La maison mère de Budweiser, Anheuser-Busch InBev, elle, va allouer le budget Super Bowl au Ad Council, organisation qui réalise des messages d'utilité publique, notamment pour promouvoir la vaccination contre le coronavirus.

Une absence stratégique ?

Mettre en scène sa propre absence, c'est aussi une stratégie marketing pour attirer l'attention : Budweiser a ainsi réalisé un spot, mis en ligne lundi, pour expliquer l'absence de publicité durant le match. "Ils espèrent une couverture favorable de leur décision, cela ne fait aucun doute", estime Tim Calkins, professeur de marketing à l'université Northwestern. Signe...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi