Une rentrée record pour le Championnat de France des rallyes à Morzine

Quentin Giordano, leader du Championnat de France des rallyes. (F. Peisson/L'Equipe)

Avec un nombre d'engagés impressionnant, le rallye du Mont-Blanc s'annonce prometteur. La lutte pour le titre entre Quentin Giordano et Nicolas Ciamin sera une nouvelle fois arbitrée par Yoann Bonato, voire aussi par Cédric Robert.

Avec 216 équipages engagés, le rallye Mont-Blanc Morzine 2022 a fait le plein. En quantité mais aussi en qualité... Car outre les deux principaux prétendants au titre de champion de France, Quentin Giordano et Nicolas Ciamin, il y a du beau monde au départ de Morzine. Les deux hommes sont séparés par 22 points (110 à 88 en faveur de Giordano), mais l'écart tombe à 11 unités si l'on décompte leur moins bon résultat actuel, ce qui sera le cas en fin de saison.

Vainqueur l'an passé avec une marge de 5''3 sur Giordano, Yoann Bonato est dans son jardin dans les Alpes, lui qui a remporté cinq fois l'épreuve (record ex aequo avec le regretté Philippe Bugalski). Le pilote de la Citroën C3 Rally2 CHL Sport-Auto sera donc un arbitre de luxe, lui qui, sauf miracle, ne peut plus prétendre à un cinquième sacre (deux victoires mais trois abandons cette année).

Giordano peut commencer à gérer

Quentin Giordano (Volkswagen Polo GTi R5 - Sarrazin Motorsport), le leader du Championnat, fort lui aussi de deux succès, est idéalement placé. Il devra essentiellement se focaliser sur son duel avec Nicolas Ciamin (Hyundai i20 N Rally2 - 2C Compétition) et pas forcément chercher à vaincre à tout prix. Le Niçois, lui, attendait les dernières évolutions de sa voiture coréenne (notamment les barres anti-roulis) pour pouvoir s'exprimer pleinement et retrouver le succès, son dernier remontant au Touquet en mars, pour l'ouverture de la saison.

Outre ses trois hommes, Cédric Robert (Alpine A110 Rally RGT) aura également son mot à dire sur des routes qui avaient permis à l'Alpine d'Emmanuel Guigou de monter sur le podium (3e en 2020). Il aura comme principal adversaire Quentin Gilbert, deuxième ici en 2018 et 2020, troisième en 2019 et 2021, qui s'essaye pour la première fois à la propulsion de Dieppe.

Les outsiders seront également en nombre : Hugo Margaillan (C3 Rally2), William Wagner (VW Polo R5), Florian Bernardi (Skoda Fabia Rally2 evo), Jérémi Ancian (VW Polo R5), Thibault Habouzit (DS3 WRC), Pierre Roché (C3 Rally2), entre autres... À noter aussi la présence, 25 ans après sa victoire à Morzine, de Simon Jean-Joseph, au volant de la Subaru Impreza 555 de l'époque. Sans oublier les protagonistes du Championnat Suisse, de l'Alpine Trophy et du Clio Trophy.

183,7 km chronométrés sont au programme du rallye, avec 14 épreuves spéciales (7 vendredi et 7 samedi), dont la mythique Samoëns-Morzine par le Col de Joux Plane.

lire aussi

L'actualité du sport auto