Reportage : Le Mans Classic 2022… version Ferrari

Reportage : Le Mans Classic 2022… version Ferrari
![CDATA[]]

Alors que le retour de Ferrari dans la catégorie reine de l’Endurance se profile à l’horizon 2023, on aurait pu s’attendre à un véritable festival Ferrari à l’occasion de la 10e édition du Mans Classic, histoire de se remémorer de la plus belle des manières la contribution des pur-sang italiens à la légende du Mans.

Bien sûr, avec dix-huit Ferrari réparties sur cinq plateaux (plus trois autos plus modernes engagées dans la course d’Endurance Racing Legends), on ne va pas faire la fine bouche, même si on est loin de l’omniprésence de Porsche (68 autos).

Philippe Indekeu, qui œuvre comme mécanicien chez Gipimotor (un spécialiste des anciennes voitures de course chargé de plusieurs Ferrari engagées), déplore cette rareté : "Ces voitures valent désormais tellement cher que les clients roulent de moins en moins avec."

"Ils achètent des Mustang, des Ford Escort, des BMW 3.0 CSL pour rouler dans les championnats de Peter Auto. C’est dommage ! A cause des ventes publiques, elles ont doublé, triplé ces dix dernières années. Certains n’osent plus prendre de risque avec elles."

Heureusement, tous les propriétaires d’anciennes Ferrari de course ne sont pas des spéculateurs obsédés par la valeur de leur investissement. Certains n’hésitent pas à les sortir de leur garage sécurisé afin de les faire respirer à pleins poumons !

C’est en tout cas la philosophie de la famille Meier, à la tête d’une impressionnante collection d’autos frappées du cheval cabré : "Quand mon père était enfant, il était fasciné par ces Ferrari qui étaient à la télé ou dans les journaux et qui incarnaient l’avenir, explique Diego Meier. Il a une collection centrée sur les Ferrari GT de course des années 60 et un peu 50...Lire la suite sur Sport Auto