REPORTAGE - Le Mur Jaune : le paradis pour Dortmund, l'enfer des autres

Ils l'appellent "Die gelbe Wand". À Dortmund, le Mur Jaune fascine, émerveille, transcende. Il détruit, aussi, fracasse et ensevelit. Dans une ville totalement acquise au football, où il suffit de mettre un pied en dehors de la gare centrale pour tomber nez à nez avec le musée du football allemand et la première boutique du club, personne n'est indifférent à l'évocation de ce "monument" des tribunes européennes. Comme une marque de fabrique internationale, une fierté identitaire au moins égale aux armoiries et écussons. Commençons par le début. 

Comment va jouer Monaco face au BVB

Une ville de football, un club qui la fait vivre

Quelques mètres de balade suffisent pour s'en apercevoir. À Dortmund, tout concerne le Borussia. Vous ne ferez pas 5 minutes, par exemple, sans croiser un passant vêtu du survêtement du club, du maillot ou d'un accessoire quelconque. Pourvu qu'il y ait du jaune et du noir. Il n'est pas rare non plus d'observer sur les devantures de magasins - peu importe ce qui y est vendu, des sandwiches ou des pantalons - un blason du club. 

illustr BVB magasin

De petits restaurants de passage à de plus grandes marques de prêt-à-porter, tout le monde se noue d'un partenariat avec le coeur de la ville. Dans le quartier de la gare, trois boutiques officielles du club se disputent le quartier. En voici une, la plus petite d'entre elles. 


Partout, dans cette ville industrielle où les quartiers remuants ne sont pas légions, les habitants ont un lien étroit avec le club. Nous croisons Erdal, un citoyen d'origine turc pas vraiment fan de football. Il tente d'expliquer pourquoi la ferveur prend le pas sur tout le monde ici, y compris lui-même lorsqu'il se rend au stade pour contempler le spectacle d'une vision et d'une ambiance uniques. 


Au pied du mur

Dix minutes dans le métro et vous arrivez à quelques encablûres du Signal Iduna Park. L'enceinte est impressionnante, tant par son imposante stature que par l'ambiance qui règne autour. 

Signal Iduna Park

Si la France peut envier les facilités d'accès au Stade, elle peut aussi prendre de la graine du marchandising mis en place tout autour. Centres sportifs avec piscine géante ouverte l'été pour les supporters qui y passent volontiers toute une après-midi, trucks en tout genre, boutiques de fans mobiles et enfin, une énorme boutique qui propose une reproduction du Mur Jaune avec ses vrais chants sur tout un pan dédié. 


De l'intérieur, l'enceinte est ultra-moderne. La salle de presse, ornée d'une baie vitrée qui donne vue sur la piscine et un décor bucolique, est immense. Nous y croisons Mr Stegmann, le traducteur du club et fan de la première heure. Dans la langue de molière, celui qui annoncera probablement les compositions d'équipe ce soir (20h45) explique pourquoi le Mur Jaune est unique, pourquoi les Monégasques en prendront plein les yeux à l'aller mais aussi au retour.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages