Reports de matches, joueurs en quarantaine, blessures : le coronavirus met la NBA en alerte rouge

AFP
·1 min de lecture

Une liste de joueurs positifs au Covid-19 qui grossit, entraînant leurs coéquipiers cas contacts dans des quarantaines qui déciment les effectifs, également affectés par une accumulation de blessures... Trois semaines seulement après son entame, la saison NBA est mise à rude épreuve.

Dimanche, le choc de conférence Est Boston-Miami a été le deuxième match reporté par la Ligue, après Houston-Oklahoma City du 23 décembre. Comme les Rockets à ce moment-là, le Heat n'a pas eu assez de joueurs à aligner, la Ligue imposant qu'il y en ait au minimum huit par effectif. La mise en quarantaine de l'arrière Avery Bradley après un test "non concluant" a de facto obligé la plupart de ses coéquipiers à en faire de même, selon le protocole imposé. Les Celtics, eux, avaient pile huit joueurs opérationnels, malgré les absences de Jayson Tatum et Jaylen Brown, testés positifs, et de cinq autres joueurs, cas contacts potentiels.

"Nous ne contrôlons rien."

Une situation hors de contrôle selon l'entraîneur de Miami, Erik Spoelstra. "Les chiffres grimpent. C'est la réalité. Nous nous engageons à poursuivre le travail, nous le faisons avec les meilleures connaissances scientifiques dont nous disposons et dans le respect des protocoles. Mais au final,...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi